TÉMOIN DU FN OR­DI­NAIRE

L'Obs - - La Téléphone Rouge - MA­RIE GUICHOUX

A quoi res­sem­ble­rait la vie si le Front na­tio­nal di­ri­geait la France? Ma­rine Ton­de­lier, jeune éco­lo­giste na­tive d’Hé­ninBeau­mont et conseillère mu­ni­ci­pale d’op­po­si­tion face à Steeve Briois, ra­conte, dans « Nou­velles du Front », à pa­raître le 1er mars aux Edi­tions Les Liens qui li­bèrent, ce qui se passe dans l’ar­riè­re­bou­tique de la vil­le­vi­trine du FN. « La dé­la­tion, écrit-elle, est de­ve­nue mon­naie cou­rante. Le jour­nal mu­ni­ci­pal fus­tige pu­bli­que­ment ceux qui ne vont pas dans le sens du pouvoir, ce qui sert d’avertissement à ceux aux­quels pourrait ve­nir l’idée folle de les imi­ter. Les res­pon­sables as­so­cia­tifs doivent co­opé­rer et être dis­crets sur leurs états d’âme ou en su­bir les consé­quences. Les em­ployés mu­ni­ci­paux sont mis au pas. » C’est au coeur de la mai­rie que Ma­rine Ton­de­lier a re­cueilli les té­moi­gnages les plus stu­pé­fiants. Hu­mi­lia­tions, fli­cage, em­prise sur les opi­nions… Les élus FN pro­posent aux em­ployés de faire ami-ami sur les ré­seaux so­ciaux. « Très vite, ra­conte une an­cienne em­ployée à la di­rec­tion de l’amé­na­ge­ment, la nou­velle mu­ni­ci­pa­li­té a iden­ti­fié les per­sonnes qui n’avaient pas les mêmes opi­nions qu’eux. » Au dé­but, cette ur­ba­niste s’était vu confier des res­pon­sa­bi­li­tés. « Ils m’avaient dit : “Il y a les che­vaux de course et l’abat­toir. Vous êtes les che­vaux de course, les autres sont l’abat­toir.” Puis le vent a tour­né. Des che­vaux de course, je suis pas­sée à l’abat­toir. » Entre les murs de la mai­rie, les « mou­chards » à la solde de l’équipe mu­ni­ci­pale sont re­dou­tés, la pa­ra­noïa aug­mente avec l’ins­tal­la­tion, voi­là un an, de ca­mé­ras de sur­veillance. Lu­cide, Ma­rine Ton­de­lier re­con­naît les vic­toires en­gran­gées par Steeve Briois, « fi­nan­cières. Com­mu­ni­ca­tion­nelles. So­ciales, même ». « Que la ma­jeure par­tie de la po­pu­la­tion soit contente fait par­tie du plan, conclut-elle. J’ai l’im­pres­sion qu’ici le piège s’est dé­jà re­fer­mé. Et qu’il se­ra très dif­fi­cile d’en sor­tir. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.