Nos meilleures an­nées ?

“La Horde d’or”, livre somme ra­con­tant la dé­cen­nie 1968-1977 en Ita­lie, est en­fin tra­duit en fran­çais. L’oc­ca­sion de re­vi­si­ter une époque clé pour com­prendre l’Ita­lie d’au­jourd’hui

L'Obs - - Debats - Par EM­MA­NUEL LAU­REN­TIN

On entre dans ce livre comme dans un grand mu­sée, ad­mi­ra­tif des oeuvres ras­sem­blées et in­quiet de ne pas pouvoir s’y re­trou­ver. Ce tra­vail col­lec­tif, pu­blié en Ita­lie en 1997, ra­masse en 700 pages, un en­semble im­pres­sion­nant de faits et de noms liés au « Mo­vi­men­to » ita­lien des an­nées 1960 et 1970. On y croise Um­ber­to Eco et To­ni Ne­gri, Ros­sa­na Ros­san­da et Oreste Scal­zone, Re­na­to Cur­cio et Fran­co Pi­per­no. Tous dé­battent alors des prin­cipes de Marx, de Lé­nine et de Mao, dé­couvrent les idées de Mar­cuse et les mots d’ordre de Gue­va­ra.

L’ou­vrage rend compte avec pré­ci­sion de l’ef­fer­ves­cence ré­vo­lu­tionnaire et se livre à une ana­lyse très fine des groupes qui par­ti­ci­pèrent à la pro­li­fé­ra­tion d’ini­tia­tives, de grèves, d’oc­cu­pa­tion entre Mai-68 et les mois qui pré­cé­dèrent l’as­sas­si­nat d’Al­do Mo­ro, an­cien pré­sident du Conseil et lea­der de la Dé­mo­cra­tie chré­tienne, en 1978. Les au­teurs font à la fois la gé­néa­lo­gie des groupes ar­més et l’his­toire de la contre-culture, le ré­cit des scis­sions in­ternes à la gauche et les pra­tiques d’un Etat prêt à tout pour faire mon­ter la ten­sion. Ils montrent com­bien le sou­ve­nir d’une Résistance qui avait été in­ca­pable de faire émer­ger une Ita­lie plus éga­li­taire pèse sur la so­cié­té po­li­tique des an­nées 1960 et com­ment la vio­lence ap­pa­raît comme une so­lu­tion à bien des or­ga­ni­sa­tions, frap­pées par la mul­ti­pli­ca­tion des Mai-68 dans le monde.

Ba­les­tri­ni et Mo­ro­ni n’ont pas ou­blié que ces an­nées-là signent la pro­li­fé­ra­tion de l’écrit. En France, l’his­to­rien Pierre Vi­dal-Na­quet en avait fait le constat en 1968, quand il de­man­da à ses étu­diants de col­lec­ter tracts et af­fiches de Mai comme do­cu­ments d’his­toire. C’est aus­si le choix de cette « Horde d’or », qui re­pro­duit de larges ex­traits de la presse mi­li­tante des an­nées 1960 et 1970, des tracts des Groupes d’ac­tion par­ti­sane (GAP) et des Bri­gades rouges ain­si que des pa­roles de chan­sons mi­li­tantes. C’est l’air d’une époque qui nous par­vient. Tous ces textes per­mettent de se re­plon­ger dans une rhé­to­rique in­dis­pen­sable pour s’ap­pro­cher de la va­rié­té des mou­ve­ments im­pli­qués dans cette grande vague de contes­ta­tion de l’Etat et de la so­cié­té ca­pi­ta­liste.

Il faut re­mer­cier les au­teurs de re­ve­nir au tout dé­but des an­nées 1960 pour ex­pli­quer la lutte ar­mée des an­nées 1970. Les lec­teurs sau­ront tout de l’af­faire de « la Zan­za­ra », jour­nal ly­céen de Mi­lan qui dé­clenche une po­lé­mique avec des mi­lieux ca­tho­liques voyant une provocation dans un pour­tant bien sage nu­mé­ro sur la condi­tion de la femme. Et ap­pren­dront com­bien la « Lettre à une maî­tresse d’école » dans la­quelle un prêtre ca­tho­lique des Apen­nins cri­tique en 1966 la sé­lec­tion sco­laire a pe­sé sur l’avant-1969 ita­lien. Ces dif­fé­rents scan­dales pu­blics té­moignent du di­vorce entre les classes di­ri­geantes et une so­cié­té plus avan­cée qu’elles.

Les Edi­tions de l’Eclat ajoutent ain­si une brique à l’édi­fice qu’elles ont construit avec le col­lec­tif Mau­vaise Troupe, qui a pu­blié chez eux des ou­vrages sur les tra­jec­toires ré­vo­lu­tion­naires (« Cons­tel­la­tions ») ou consa­crés aux luttes de Notre-Dame-des-Landes et du TGV Lyon-Turin (« Contrées »). Mais, contrai­re­ment à ces deux livres qui nous parlent des luttes so­ciales et en­vi­ron­ne­men­tales d’au­jourd’hui, « la Horde d’or » nous re­plonge dans un temps que les moins de 50 ans ne peuvent pas connaître. Ses pro­blé­ma­tiques, ses conflits d’in­ter­pré­ta­tion sont en­trés dans l’his­toire et ne nous parlent plus vrai­ment. La langue uti­li­sée (« ou­vrier-masse », « opé­raïsme », « ex­tra­néi­té ou­vrière »…) nous est de­ve­nue étran­gère. Les en­jeux de l’époque, in­car­nés par des usines de di­zaines de mil­liers d’ou­vriers, à Mi­lan ou à Turin, sont très éloi­gnés de ceux de nos pays dés­in­dus­tria­li­sés. Le PC ita­lien, grand en­ne­mi des mou­ve­ments ré­vo­lu­tion­naires, s’est vo­la­ti­li­sé. Et le ber­lus­co­nisme a ren­voyé aux ou­bliettes la Dé­mo­cra­tie chré­tienne.

Bien sûr, tout n’a pas dis­pa­ru de cette so­cié­té des an­nées 1970 et les com­bats d’au­jourd’hui ont besoin de gé­néa­lo­gies. Il s’agit, comme pour les oeuvres d’un mu­sée, de leur rendre leur ac­tua­li­té. Cette tra­duc­tion, tar­dive mais utile, peut y contri­buer.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.