LES DER­NIERS PA­RI­SIENS PAR HAMÉ ET ÉKOUÉ

L'Obs - - Critiques - FRAN­ÇOIS FO­RES­TIER

Co­mé­die dra­ma­tique, avec Re­da Ka­teb, Sli­mane Da­zi, Mé­la­nie Laurent (1h45).

Mais d’où sort ce film in­croyable, qui ne res­semble à rien ni à per­sonne? On y suit les tri­bu­la­tions de deux frères en­ne­mis (mais quand même com­plices), l’un installé dans un bis­trot, l’autre gre­nouillant avec ses potes, à Pi­galle. Ren­contres de ha­sard, pe­tits com­merces, ar­naques constantes, heurts amers, er­rances noc­turnes, tout le monde cherche à s’en sor­tir, et c’est ma­gni­fique. Les deux réa­li­sa­teurs, Hamé et Ekoué, savent de quoi ils parlent: ils ont fon­dé un groupe de rap, La Ru­meur, et sont ins­tal­lés dans le quar­tier. Il passe dans ce film une poé­sie âpre, une éner­gie folle, une charge d’émo­tion brute. On est chez les caille­ras, les es­carpes, les tire-laine, dans les bas-fonds d’un quar­tier élec­trique: c’est du Fran­cis Car­co hip-hop. Sur­tout, le film a une qua­li­té rare: de la soul. De l’âme.

Re­da Ka­teb dans « les Der­niers Pa­ri­siens », de Hamé et Ekoué.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.