BEETHOVEN : LES SONATES POUR VIOLONCELLE ET PIA­NO PAR FRAN­ÇOIS SALQUE (VIOLONCELLE) ET ÉRIC LE SAGE (PIA­NO)

L'Obs - - Critiques - JACQUES DRILLON

2 CD, Sony Les cinq sonates pour violoncelle et pia­no de Beethoven sont du genre su­blime… De l’opus 5 à l’opus 102, elles montrent à la fois la constance et la va­rié­té d’une ins­pi­ra­tion qui ne fai­blit ja­mais. Après les en­re­gis­tre­ments lé­gen­daires (Four­nier-Kempff, Ros­tro­po­vitch-Rich­ter, Ca­sals/ Ser­kin), la lec­ture de Salque et Le Sage pa­raît af­fir­ma­tive, claire, par­fois ana­ly­tique. La so­no­ri­té sombre et râ­peuse de Salque, qui re­fuse tout pa­thos, convient par­fai­te­ment au pia­niste : Le Sage grave sa par­tie au bu­rin, en noir et blanc, avec im­pé­tuo­si­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.