Com­ment al­lé­ger la fac­ture?

L'Obs - - Ecoles De Commerce -

D’abord, il y a l’ap­pren­tis­sage. Les étu­diants qui suivent leur for­ma­tion en al­ter­nance voient leurs frais de sco­la­ri­té payés par l’en­tre­prise pour la­quelle ils tra­vaillent la moi­tié de l’an­née. En outre, ils touchent une ré­mu­né­ra­tion. Par­mi les écoles en cinq ans, EBS Pa­ris, l’Ess­ca, l’Ipag ou l’Ié­seg, no­tam­ment, pro­posent cette pos­si­bi­li­té, mais seu­le­ment sur une par­tie de leur cur­sus. Du cô­té des post­pré­pa, l’EM Stras­bourg est cer­tai­ne­ment l’une de celles qui font le plus d’ef­forts. « Nous ac­cueillons 40% d’ap­pren­tis en troi­sième an­née avec une spé­ci­fi­ci­té : ils peuvent trou­ver des contrats d’ap­pren­tis­sage éga­le­ment en Al­le­magne, dans les Län­der fron­ta­liers », ex­plique le di­rec­teur, Her­bert Cas­té­ran. L’école ac­cueille aus­si 25% de bour­siers, aux­quels l’uni­ver­si­té de Stras­bourg peut ver­ser un com­plé­ment. Cer­tains sont ain­si exo­né­rés des droits d’ins­crip­tion. Dans d’autres écoles, les ho­raires des étu­diants qui tra­vaillent sont amé­na­gés. Et toutes ont noué des par­te­na­riats avec des banques qui pro­posent des prêts à taux pré­fé­ren­tiels.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.