Le ca­hier cri­tiques

COMMENT DE­VE­NIR PRO­PRIÉ­TAIRE D’UN SU­PER­MAR­CHÉ SUR UNE ÎLE DÉ­SERTE, PAR DIMITRIS SOTAKIS, TRA­DUIT DU GREC PAR FRAN­ÇOISE BIEN­FAIT, IN­TER­VALLES, 160 P., 19,90 EU­ROS.

L'Obs - - Chronique - DI­DIER JA­COB

Ci­né­ma, livres, mu­sique, ex­po­si­tions, théâtre... Notre sé­lec­tion

Il fal­lait un Vol­taire pour ti­rer de la crise fi­nan­cière grecque une fable à la « Can­dide ». Né à Athènes en 1973, an­cien étu­diant en mu­si­co­lo­gie à Londres, Dimitris Sotakis (pho­to) s’était fait re­mar­quer par un pre­mier ro­man dont le titre, compte te­nu des dif­fi­cul­tés de la Grèce à bou­cler ses fins de mois, té­moi­gnait dé­jà d’un op­ti­misme in­cor­ri­gible : « L’ar­gent a été vi­ré sur votre compte ». Sotakis y dres­sait le por­trait d’un em­ployé dont l’ap­par­te­ment ser­vait à en­tre­po­ser le vo­lu­mi­neux stock de la so­cié­té dont il était sa­la­rié. Dans sa nou­velle sa­tire de la so­cié­té de consom­ma­tion, Sotakis pousse cette fois l’ab­surde jus­qu’à ima­gi­ner un nau­fra­gé construi­sant un su­per­mar­ché sur une île dé­serte. Ro­bert Lhomme, 37 ans, est né à Wel­ling­ton en Nou­velle-Zé­lande. Il mène une vie pai­sible dans une pe­tite ville du nord du pays, où les dis­trac­tions consistent prin­ci­pa­le­ment à éclu­ser des bières dans le pub lo­cal. Ro­bert tra­vaille pour un ma­ga­zine étu­diant, et doit jus­te­ment ef­fec­tuer un re­por­tage en Nou­velle-Gui­née. Quelques jours après avoir em­bar­qué, il se ré­veille, seul survivant d’une tra­ver­sée dont il ne garde au­cun sou­ve­nir, sur une île pa­ra­di­siaque uni­que­ment peu­plée de chèvres et de san­gliers. Lhomme étant un jeune loup pour Lhomme, notre Robinson, ten­dance Ma­cron, conçoit donc le gran­diose pro­jet de faire for­tune dans la grande dis­tri­bu­tion. En somme, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes pos­sibles : la mer est bleue, le so­leil brille, le pa­tro­nat sent bon le sable chaud.

Sotakis, c’est Jules Verne au pays des têtes de gon­dole, et Da­niel De­foe à l’ère du tout-mar­ke­ting. Même s’il n’y a pas âme de consom­ma­teur qui vive à des mil­liers de ki­lo­mètres à la ronde, Lhomme ne laisse rien au ha­sard : il éva­lue la taille du bâ­ti­ment qu’il construit avec des troncs d’arbre, ré­flé­chit à la gamme de pro­duits pré­sen­tés, pré­voit le par­king qui ac­cueille­ra les voi­tures des clients, songe à en­re­gis­trer sa pe­tite en­tre­prise au re­gistre du com­merce, sans ou­blier la comp­ta, la TVA, la ma­chine à ca­fé, les em­bauches de per­son­nel. Un din­go ? Non, un chef d’en­tre­prise qui, comme tout bon pa­tron, craint la concur­rence, et dont Sotakis ne fait que dé­crire, dans ce ro­man plus sub­ver­sif qu’un pam­phlet contre la mon­dia­li­sa­tion, le par­cours du com­bat­tant. On at­tend main­te­nant la suite des aven­tures de notre ca­pi­ta­liste en pagne : après avoir bâ­ti le su­per­mar­ché et conso­li­dé son en­tre­prise, pour­quoi ne pro­cé­de­rait-il pas à son in­tro­duc­tion en Bourse ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.