Ku­ro­sa­wa : tout ça pour ça ?

LE SE­CRET DE LA CHAMBRE NOIRE, PAR KIYO­SHI KU­RO­SA­WA. DRAME FRAN­ÇAIS, AVEC TA­HAR RA­HIM, CONS­TANCE ROUS­SEAU, OLI­VIER GOUR­MET, MA­THIEU AMALRIC, MA­LIK ZIDI (2H11).

L'Obs - - Critiques - P. M.

En ex­pert du da­guer­réo­type, cet an­cêtre de la pho­to­gra­phie qui exi­geait des temps de pose d’une du­rée consi­dé­rable, Oli­vier Gour­met fait montre d’une conscience louable. Elle n’em­pêche pas ce film de pa­raître in­ter­mi­nable. Il y est ques­tion d’un nou­vel as­sis­tant du maître, au­quel Ta­har Ra­him prête son sou­rire ir­ré­sis­tible, d’une jo­lie fille (Cons­tance Rous­seau) et d’un agent im­mo­bi­lier (Ma­lek Zidi) lor­gnant la belle pro­prié­té dé­ca­tie. Ma­thieu Amalric passe, l’ombre du ci­né­ma d’an­tan plane sur une his­toire d’ins­pi­ra­tion fan­tas­tique (Ku­ro­sa­wa a bien vu « les Yeux sans vi­sage »), le réa­li­sa­teur ne né­glige pas même de fil­mer la tour Eif­fel, ain­si qu’exi­gé ja­dis pour toute pro­duc­tion étran­gère en France. A ce­ci près qu’il s’agit d’une pro­duc­tion fran­çaise of­ferte à un ci­néaste ja­po­nais, ca­rac­té­ris­tique qui suinte de chaque plan, Ku­ro­sa­wa étant in­ca­pable de trou­ver ses marques en ce ter­ri­toire qui lui est in­con­nu. On s’en­nuie ferme, d’au­tant que tout ce­la ne sert à rien.

Ta­har Ra­him, Cons­tance Rous­seau et Oli­vier Gour­met.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.