HAYDN : “LES SEPT DER­NIÈRES PA­ROLES DU CH­RIST EN CROIX” PAR L’OR­CHESTRE DE CHAMBRE DE TOU­LOUSE DI­RI­GÉ PAR GILLES COLLIARD

L'Obs - - Critiques - JACQUES DRILLON

Klarthe

Par­mi les mul­tiples ver­sions qui existent de ces sept su­blimes ada­gios en­ca­drés par une « In­tro­duc­tion » et un « Trem­ble­ment de terre » (qua­tuor, ora­to­rio, pia­no, pia­no à quatre mains), celle pour or­chestre de chambre est celle qui est la plus ef­fi­cace : in­ti­mi­té, mais aus­si gran­deur et no­blesse. Ce nou­vel en­re­gis­tre­ment, où les ada­gios sont pris de ma­nière as­sez al­lante (à juste rai­son), laisse un peu in­sa­tis­fait : certes, le ton est na­tu­rel, les phra­sés bien pen­sés, mais la jus­tesse fait sou­vent dé­faut. Dom­mage.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.