On en parle Bo­bo Land à Saint-Ouen

L'Obs - - Sommaire -

La Ré­pu­blique rê­vée » : voi­là com­ment Cy­ril Aoui­ze­rate dé­fi­nit le MOB Hô­tel, vaste bâ­ti­ment de brique rouge à l’es­prit loft, fraî­che­ment inau­gu­ré à Saint-Ouen, à deux pas du mar­ché Ser­pette. « L’Obs » avait dé­jà in­ter­viewé ce « bu­si­ness phi­lo­sophe » il y a trois ans, alors qu’il ve­nait de vendre ses parts du Ma­ma Shel­ter, chaîne d’hô­tels de­si­gn et hype à prix dé­mo­cra­tiques et à la suc­cess sto­ry pla­né­taire, co­fon­dée en 2008 avec Serge Tri­ga­no et Phi­lippe Starck. Si l’homme a tour­né la page Ma­ma, le look, lui, n’a pas chan­gé, re­con­nais­sable entre mille avec son faux air de rab­bin hip­pie, épaisse barbe poivre et sel, col­lier gris-gris, cha­peau et pan­ta­lon chi­no. Ce phi­lo­sophe de for­ma­tion (il a fait un doc­to­rat sur Spi­no­za), mais ur­ba­niste par vo­ca­tion, chantre du désen­cla­ve­ment des villes et de la mixi­té so­ciale, est un en­tre­pre­neur aty­pique, pé­tri de bons sen­ti­ments et de pro­jets idéa­listes.

Il y a trois ans, le MOB Hô­tel n’exis­tait pas en­core, mais il par­lait dé­jà de créer un nou­veau lieu à la fois « hô­tel ur­bain et mo­nas­tère laïque, avec des livres par­tout, des ten­tures, des bou­gies, un grand jardin avec des arbres cen­te­naires, des tables d’hôte, des re­pas vé­gé­ta­liens à moins de 10 eu­ros et des chambres à 49 eu­ros ». Bref, une hos­pi­ta­li­té ou­verte, créant une dy­na­mique so­ciale dé­pas­sant lar­ge­ment le rôle ini­tial d’un éta­blis­se­ment lamb­da : « MOB est avant tout un mou­ve­ment co­opé­ra­tif, une ma­nière de vivre ver­tueuse et po­si­tive », mar­tèle-t-il au­jourd’hui. N’y voyez pas juste une pro­pa­gande per­chée pour bo­bos des villes ou ba­bas co­ol des champs. Homme de ré­seaux et en­tre­pre­neur mul­ti­cas­quettes (il a or­ga­ni­sé des soi­rées pa­ri­siennes, lan­cé une chaîne de fast-food vé­gé­ta­liens à Pa­ris et à New York…), Cy­ril Aoui­ze­rate connaît la mu­sique et l’air du temps qui veut du beau, du bon, de l’in­no­vant.

Des­crip­tion: pour l’ef­fet « mo­nas­tère », de­vant l’im­po­sant porche, la cloche et les mou­lins à prières sont bien là, le jardin aus­si, ca­ché der­rière des bar­ri­cades, et qui ré­vé­le­ra « une énorme sur­prise l’an­née pro­chaine ». Pour le reste, le bâ­ti­ment en forme de U donne sur une grande cour bu­co­lique, avec des oli­viers, des pâ­que­rettes, des ba­lan­celles, des paillotes, un ci­né­ma en plein air… Elle ac­cueille même un mar­ché de pe­tits pro­duc­teurs tous les quinze jours. On y trouve aus­si une grande ter­rasse pour boire un verre et gri­gno­ter et deux roof­tops avec bar, ha­macs, pa­villon de mé­di­ta­tion et po­ta­ger col­la­bo­ra­tif pour les ri­ve­rains. La to­tale.

La dé­co in­té­rieure de l’hô­tel est si­gnée Kris­tian Ga­voille (ex-col­la­bo­ra­teur de Starck) : mé­tis­sage des genres, bois clair, mo­bi­lier sur me­sure, lou­piotes gip­sy, ta­pis ber­bères, four à bois à piz­za, bi­blio­thèque, table de mixage et por­traits en noir et blanc « de tous les ou­vriers qui ont tra­vaillé sur le chan­tier ». Dans ce havre du « vivre-en­semble », un es­pace est éga­le­ment mis à dis­po­si­tion pour de jeunes créa­teurs ou start-up, tan­dis qu’une épi­ce­rie-ba­zar pré­sente des pro­duits bio pro­ve­nant d’une cin­quan­taine de co­opé­ra­tives, mais aus­si des gui­tares à louer, des sacs ar­ti­sa­naux du Rwan­da à ache­ter, des bas­kets réa­li­sées en Ethio­pie pour fri­mer et des cof­frets de graines à plan­ter. Ho­mo bo­boï­tus ne peut que cha­vi­rer.

Cô­té chambres – plu­tôt jo­li­ment agen­cées avec leurs cou­leurs tendres et lits re­haus­sés de pe­tits ri­deaux de ve­lours rouge –, l’homme n’a pas failli à son en­ga­ge­ment sur la baisse des prix (à partir de 89 eu­ros pe­tit dé­jeu­ner com­pris). Ni à sa pas­sion pour la phi­lo­so­phie, qu’il a dé­ci­dé de faire par­ta­ger jusque dans les toi­lettes, où de pe­tits haut-par­leurs dif­fusent les cours pu­blics de Vla­di­mir Jan­ké­lé­vitch à la Sor­bonne et autres confé­rences sur la « Dé­cons­truc­tion » de Jacques Der­ri­da.

« C’est le plus bel hô­tel de Pa­ris », af­firme en toute mo­des­tie Cy­ril Aoui­ze­rate pour clore la vi­site. Avec ses as­so­ciés (Phi­lippe Starck, les hommes d’af­faires Mi­chel Rey­bier et Steve Case), il compte bien dé­ve­lop­per d’autres « Ré­pu­bliques rê­vées » en Eu­rope et dans le monde. Un hô­tel MOB à Lyon doit dé­jà ou­vrir en sep­tembre pro­chain, avant Washington et Los An­geles en 2019 et 2020. MOB Hô­tel, 4-6, rue Gam­bet­ta, Saint-Ouen, www.mob­ho­tel.com

DANS UNE COUR IN­TÉ­RIEURE, ON DÉ­COUVRE UNE TER­RASSE, DEUX ROOF­TOPS, UN CI­NÉ­MA EN PLEIN AIR ET UNE SUR­PRISE DÈS L’AN­NÉE PRO­CHAINE.

LA DÉ­CO A ÉTÉ PEN­SÉE PAR KRIS­TIAN GA­VOILLE, UN AN­CIEN COL­LA­BO­RA­TEUR DE STARCK.

LE MOB A ÉTÉ CONÇU COMME « UN HÔ­TEL UR­BAIN ET UN MO­NAS­TÈRE LAÏQUE ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.