Les Fran­çaises mises à nu

LES FRAN­ÇAISES, PAR SO­NIA SIEFF, RIZ­ZO­LI, 160 P., 33 EU­ROS.

L'Obs - - Lire - FRAN­ÇOIS ARMANET

Avant de pu­blier ce pre­mier livre, elle s’est fait un pré­nom. En­fant de la balle, fille de Bar­ba­ra Rix et de Jean­loup Sieff, pho­to­graphe de pla­teau à 20 ans, de mode à 30 pour « Vogue » ou « Va­ni­ty Fair », So­nia s’af­firme au­jourd’hui por­trai­tiste hors sai­son. Elle a convain­cu 32 jeunes femmes, amies proches ou ar­tistes-soeurs, de po­ser nues. En cou­leur, sans filtre ni re­touche, au na­tu­rel. Elles ont ré­flé­chi avant de s’aban­don­ner, en toute confiance et li­ber­té. Elles ont l’au­dace de la beau­té im­mé­diate, par­fois la morgue d’une classe pri­vi­lé­giée, elles dont So­nia Sieff sai­sit le dé­ta­che­ment fra­gile et la vi­gueur ani­male. Sous son ob­jec­tif, la femme fran­çaise, d’Al­ba à Zoé, est uni­ver­selle. Cé­cile, de per­fec­tion dia­phane sur ve­lours noir, ferme les yeux, Al­lé­gria se rêve en mo­dèle de Maillol de­vant la Mé­di­ter­ra­née, Sa­ra nargue un rayon de so­leil (pho­to), Ophé­lie dans un es­ca­lier à co­li­ma­çon monte à l’étage, sans un clin d’oeil pour un al­bum de Sieff po­sé sur l’éta­gère, et en re­gar­dant Char­lène, al­lon­gée dans l’herbe sous le so­leil de juin au som­met d’une fa­laise du pays de Caux, on songe au père de So­nia, qui ai­mait « les on­du­la­tions her­beuses et les courbes mi­ra­cu­leuses des der­rières ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.