FAN­TAS­TIC BIR­TH­DAY PAR RO­SE­MA­RY MYERS

L'Obs - - Critiques - N. S.

Co­mé­die aus­tra­lienne, avec Be­tha­ny Whit­more, Har­ri­son Feld­man, Ea­mon Far­ren (1h20).

Ça res­semble à du Wes An­der­son, c’est co­lo­ré comme du Wes An­der­son mais ça n’est pas du Wes An­der­son. As­sise sur un banc vert pas­tel, Gre­ta, 15 ans, porte le même uni­forme, che­mi­sette jaune et bas rouge, que le rou­quin grin­ga­let qui la drague la­bo­rieu­se­ment. Der­rière eux, le ter­rain de bas­ket où leurs ca­ma­rades de classe s’adonnent à un bal­let ab­surde. Le dia­logue qui s’ins­taure est mal­adroit, l’écri­ture, in­con­grue, la scène, ins­pi­rée. Il y a mal­heu­reu­se­ment un film der­rière qui di­lue les pro­messes de cette en­trée en ma­tière à me­sure que la­dite Gre­ta fuit la soi­rée d’an­ni­ver­saire or­ga­ni­sée pour elle par ses pa­rents et plonge dans ses rê­ve­ries fan­tasques d’ado­les­cente mal à l’aise avec l’idée de gran­dir. On n’est guère éton­né d’ap­prendre que « Fan­tas­tic Bir­th­day », énième ava­tar d’un ci­né­ma­bon­bon­nière ché­ri par les ama­teurs de bon goût sans sa­veur, est à l’ori­gine une pièce de théâtre, éti­rée pour abou­tir à un long-mé­trage.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.