Deux sa­crés monstres

LE LION EN HI­VER, PAR AN­THO­NY HAR­VEY. DRAME HIS­TO­RIQUE BRI­TAN­NIQUE, AVEC PE­TER O’TOOLE, KA­THA­RINE HEPBRUN, AN­THO­NY HOPKINS (1968, 2H16).

L'Obs - - Critiques - F. F.

La pièce de théâtre de James Gold­man, ici, trouve ses in­ter­prètes les plus fa­bu­leux : dans le chaos gé­né­ré par la ba­taille de suc­ces­sion de Hen­ri II d’An­gle­terre, en 1183, on as­siste à un dé­chaî­ne­ment de haines, d’am­bi­tions, de ma­noeuvres, de tra­hi­sons. Peu im­porte les dé­tails : ce qui res­sort, c’est l’af­fron­te­ment entre deux monstres sa­crés : Pe­ter O’Toole (pho­to) en sou­ve­rain me­na­cé, et Ka­tha­rine Hep­burn (pho­to) en reine pug­nace. Sur le pla­teau, la ren­contre a été mé­mo­rable : les deux ac­teurs di­saient pis que pendre l’un de l’autre. Hep­burn ve­nait alors de perdre son com­pa­gnon, Spencer Tra­cy, et O’Toole vou­lait conti­nuer à res­ter dans la peau de Be­cket, son rôle de 1964. Ils de­vinrent amis à la fin du tour­nage. Le ré­sul­tat est éblouis­sant (même si le film est as­sez clas­sique) et a va­lu son troi­sième os­car à la grande Ka­tha­rine.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.