Ro­din-Kie­fer : ren­contre au som­met

KIE­FER-RO­DIN. JUS­QU’AU 2 OC­TOBRE, MU­SÉE RO­DIN, PA­RIS-7E. RENS. : 01-44-18-61-10. CA­TA­LOGUE DE L'EX­PO, GAL­LI­MARD, 288 P., 35 EU­ROS.

L'Obs - - Critiques - B. G.

In­vi­té à réa­li­ser une exposition pour cé­lé­brer le cen­te­naire de la dis­pa­ri­tion d’Au­guste Ro­din, An­selm Kie­fer a pris les choses au sé­rieux. A l’exemple du sculp­teur, qui avait fré­quen­té les ca­thé­drales de France (don­nant lieu à un ou­vrage pu­blié en 1914), il a vi­si­té églises et ca­thé­drales de Chartres, Me­lun et Etampes. Ce pé­riple ne fut pas le seul. En 2013, Kie­fer avait dé­jà ex­plo­ré les ré­serves du Mu­sée Ro­din, dé­cou­vrant no­tam­ment ses fa­meux « abat­tis », vé­ri­table base de don­nées cons­ti­tuée par le sculp­teur et ras- sem­blant des mo­dèles en plâtre de pieds, de mains ou de jambes. Des oeuvres sont nées de ces ex­plo­ra­tions : d’im­menses pein­tures (ci-contre, « Ca­thé­drales de France », 2016) fi­gu­rant des « tours-ca­thé­drales » en­va­hies d’épaisses couches de pig­ments, cer­tains brû­lés par des nappes de plomb ; des des­sins éro­tiques qui font écho à ceux de Ro­din (pré­sen­tés ici dans la ga­le­rie d’art gra­phique); des vi­trines où l’on re­trouve des moules de sculp­tures et di­vers ma­té­riaux. S’em­pa­rant des tech­niques uti­li­sées par Ro­din (celle de l’as­sem­blage no­tam­ment), Kie­fer crée ses propres mé­ta­mor­phoses au contact d’une oeuvre in­croya­ble­ment no­va­trice. On en vou­dra pour preuve ce ma­gni­fique plâtre de Ro­din, « Ab­so­lu­tion », qui, après res­tau­ra­tion, est ex­po­sé pour la pre­mière fois à l’oc­ca­sion de ce cen­te­naire. Cette pièce mys­té­rieuse (un couple en train de s’em­bras­ser, leurs corps dis­si­mu­lés sous des draps et des tis­sus) est un chef-d’oeuvre sans pa­reil. En amour comme en sculp­ture, Ro­din sa­vait s’y prendre !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.