CES TECH­NO­LO­GIES QUI VOUS VENDENT DU BIEN

Vi­site vir­tuelle ou en réa­li­té aug­men­tée, es­ti­ma­tion, cour­tiers, sites de re­cherche en 3D, no­taires… Dé­sor­mais, ap­pli­ca­tions mo­biles et nou­velles tech­no­lo­gies ac­com­pagnent chaque étape d’un pro­jet im­mo­bi­lier

L'Obs - - L'obs - Par MA­RIE-NOËLLE FRISON

Vous cher­chez à in­ves­tir dans l’im­mo­bi­lier en France mais vous êtes ex­pa­trié et la dis­tance vous em­pêche de vous dé­pla­cer ? Pas de pro­blème… Myex­pat.fr s’oc­cupe de tout, de l’ana­lyse de ren­ta­bi­li­té à la si­gna­ture de l’acte au­then­tique chez le no­taire ! Vous avez re­pé­ré l’ap­par­te­ment de vos rêves mais vous pei­nez à bou­cler le fi­nan­ce­ment de votre pro­jet ? Au­cun sou­ci… De­ve­nez­pro­prio.fr est là pour vous ai­der à trou­ver de gen­tils contributeurs via le sys­tème du crowd­fun­ding ! A l’ins­tar de ces ini­tia­tives, les nou­velles tech­no­lo­gies ont ou­vert le champ des pos­sibles et trans­forment en pro­fon­deur les usages. Au­cun mé­tier de l’im­mo­bi­lier n’y échappe, pas même les plus ré­gle­men­tés. Ain­si, à partir de cet au­tomne, les no­taires se­ront en me­sure de pro­po­ser aux ven­deurs et aux ac­qué­reurs de si­gner un acte dé­fi­ni­tif de vente à dis­tance, cha­cun dans leurs études res­pec­tives, via la si­gna­ture élec­tro­nique et la vi­sio­con­fé­rence !

Une ap­pli pour chaque dé­marche

In­ter­net est de­ve­nu le pas­sage obli­gé de toute tran­sac­tion im­mo­bi­lière. Se­lon le der­nier rapport de France Stra­té­gie (1), 90 % des pro­jets im­mo­bi­liers dé­marrent sur la Toile, et des sites comme SeLo­ger. com, Le­bon­coin.fr, Lo­gic­im­mo.com ou PAP.fr sont dé­sor­mais in­con­tour­nables. La ten­dance est lourde et ir­ré­mé­diable, mais le phé­no­mène est dé­jà re­la­ti­ve­ment an­cien. Ce qui est nou­veau, en re­vanche, c’est l’émer­gence de toute une pa­lette d’ap­pli­ca­tions nu­mé­riques des­ti­nées à ac­com­pa­gner les par­ti­cu­liers, di­rec­te­ment sur leurs Smart­phones, à cha­cune des étapes du pro­ces­sus d’achat ou de vente d’un lo­ge­ment. De l’amont (re­cherche, es­ti­ma­tion, vi­site vir­tuelle, prise de ren­dez­vous…) à l’aval (fi­nan­ce­ment, sui­vi 3D des tra­vaux, aide au dé­mé­na­ge­ment, home sta­ging), tous les maillons de la chaîne de va­leur de l’im­mo­bi­lier ont main­te­nant leurs pen­dants di­gi­taux, et chaque dé­marche peut être ef­fec­tuée en ligne de­puis son ca­na­pé.

Nou­veaux ser­vices

L’ap­pé­tence du sec­teur pour le di­gi­tal se me­sure à l’aune de la créa­ti­vi­té des sites web nou­velle gé­né­ra­tion,

com­pa­tibles avec l’en­semble des sup­ports nu­mé­riques (or­di­na­teurs, té­lé­phones, ta­blettes) et en­ri­chis de nou­velles fonc­tion­na­li­tés. C’est dans cet état d’es­prit qu’ont été créés, il y a un peu plus d’un an, le nou­veau site d’Or­pi ou le por­tail Bien’ici. Fruit du re­grou­pe­ment des pro­fes­sion­nels de l’im­mo­bi­lier (ré­seaux d’agences, groupes et pro­mo­teurs, syn­di­cats, ), ce site a l’am­bi­tion de pro­po­ser « une ex­pé­rience uti­li­sa­teur unique en ma­tière de re­cherche im­mo­bi­lière ». Pour te­nir sa pro­messe, il mise sur la géo­lo­ca­li­sa­tion des biens neufs et an­ciens via une car­to­gra­phie en 3D. Il su t ain­si de faire glis­ser sa sou­ris sur le plan pour vi­sua­li­ser en un coup d’oeil tous les biens à vendre sur une zone géo­gra­phique dé­ter­mi­née, leurs prix, ain­si que leurs po­si­tions géo­gra­phiques par rapport aux trans­ports, écoles, com­merces, lieux cultu­rels et autres es­paces verts… Un simple clic sur le lo­ge­ment per­met d’ob­te­nir son des­crip­tif dé­taillé, son bilan éner­gé­tique outre toutes les don­nées dé­taillées et chi ré­es sur le quar­tier (dé­mo­gra­phie, taxe d’ha­bi­ta­tion, pour­cen­tage de lo­ge­ments so­ciaux…). « On cherche le plus pos­sible à fa­ci­li­ter la vie des clients ac­qué­reurs en leur pro­po­sant des ser­vices avant même d’avoir vi­si­té le bien », in­dique Ar­naud Vial­la­neix, di­rec­teur mar­ke­ting, com­mu­ni­ca­tion & di­gi­tal chez Fon­cia. Ain­si, pour ren­for­cer son at­trac­ti­vi­té au­près de ses clients, cette en­seigne n’a pas hé­si­té à in­té­grer Ho­me­byme, lo­gi­ciel d’amé­na­ge­ment d’es­pace et de home sta­ging en 3D dé­ve­lop­pé par 3DVIA (groupe Das­sault Sys­temes SE).

Des règles du jeu plus trans­pa­rentes

Une in­for­ma­tion trans­pa­rente et ac­ces­sible à tous, c’est aus­si le leit­mo­tiv des start-up. D’Iki­mo9, pre­mier com­pa­ra­teur de lo­ge­ments neufs, à Imoxo, qui per­met de col­lec­ter en ligne les o res d’achat des ac­qué­reurs dans une pé­riode en­ca­drée de 25 jours sur le prin­cipe d’une vente aux en­chères, en pas­sant par So­len et sa so­lu­tion de me­sure de l’en­so­leille­ment et de la lu­mi­no­si­té na­tu­relle d’un bien im­mo­bi­lier, toutes veulent en fi­nir avec l’opa­ci­té de cer­tains usages. « Le prix moyen d’un ap­par­te­ment en France est au­jourd’hui de 250 000 €. Or on a moins d’in­for­ma­tions à l’achat d’un lo­ge­ment qu’à ce­lui d’une paire de chaus­sures. L’ac­qué­reur veut choi­sir en conscience. Il veut une in­for­ma­tion trans­pa­rente et ob­jec­tive, qui ne soit pas biai­sée par la cas­quette com­mer­ciale de l’agence im­mo­bi­lière », in­siste Clé­ment Hen­ry, CEO et co­fon­da­teur de So­len, lau­réate du der­nier tro­phée de l’in­no­va­tion de la Fé­dé­ra­tion fran­çaise de l’In­ter­net im­mo­bi­lier (FF2I).

La réa­li­té vir­tuelle dans le neuf

Mais, qu’on ne s’y trompe pas, les nou­velles tech­no­lo­gies ont aus­si pour but de mieux vendre, par­ti­cu­liè­re­ment dans le neuf où il est par­fois di cile de se pro­je­ter dans son fu­tur ap­par­te­ment à partir d’un plan 2D en noir et blanc. Afin de sé­duire sa clien­tèle de pri­moac­cé­dants hy­per­con­nec­tée, le jeune pro­mo­teur Prim’arte a dé­ci­dé de re­cou­rir à la réa­li­té vir­tuelle. Pour mieux com­mer­cia­li­ser son nou­veau pro­gramme de lo­ge­ments neufs à San­nois (Val-d’Oise), il vient d’équi­per son bu­reau de vente de casques HTC Vive, le der­nier cri de la réa­li­té vir­tuelle, grâce à la­quelle le vi­si­teur peut se dé­pla­cer, presque comme s’il s’y trou­vait, dans un ap­par­te­ment té­moin, ou­vrir les portes, chan­ger la cou­leur des sols, etc. « On a beau­coup de mal à faire ve­nir les gens dans les bu­reaux de vente. La tech­no­lo­gie va les in­ci­ter à s’y rendre et à “dé­stres­ser” le pre­mier contact avec le com­mer­cial », ex­plique Julien Tir­marche, gé­rant de Prim’arte. Grâce à la réa­li­té vir­tuelle, le pro­mo­teur table sur trois ventes sup­plé­men­taires par mois. (1) Rapport France Stra­té­gie de Ber­nard Vorms sur « la Ré­vo­lu­tion nu­mé­rique et le mar­ché du lo­ge­ment – Nou­veaux usages, nou­veaux ac­teurs, nou­veaux en­jeux », re­mis le 23 no­vembre 2016.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.