EN MAI­SON PRIN­CI­PALE AUS­SI…

L'Obs - - L'obs -

Bon nombre d’ac­qui­si­tions de ré­si­dences se­con­daires se font pour une uti­li­sa­tion en ré­si­dence prin­ci­pale, un mar­ché lar­ge­ment ti­ré par l’ac­ti­vi­té im­mo­bi­lière pa­ri­sienne. Vendre un ap­par­te­ment à Pa­ris et partir vivre en pro­vince est d’ailleurs sou­vent une opé­ra­tion éco­no­mi­que­ment très ren­table. « Nous avons ven­du l’ap­par­te­ment de 70 m2 dans le 9e ar­ron­dis­se­ment à un ache­teur qui en re­cher­chait un plus grand, à cause de l’ar­ri­vée d’un nou­vel en­fant, ra­conte Pa­trice Besse, di­rec­teur de l’agence du même nom. Faute de pro­po­si­tion rai­son­nable à Pa­ris, nous lui avons mon­tré des mai­sons de ville en pro­vince. Son choix s’est fi­na­le­ment por­té sur Clu­ny, en Saône-etLoire, où, à la place des 90 m2 pa­ri­siens, il a trou­vé une mai­son de 600 m2 en plein centre-ville. Il y a ins­tal­lé ses bu­reaux en rez-de-chaus­sée, peut conti­nuer à agran­dir sa fa­mille, et ses 2 al­lers et re­tours par se­maine à Pa­ris lui suf­fisent pour ses af­faires. L’école est à 50 mètres, la gare TGV à 20 mi­nutes, et Pa­ris à 1 h 20. Le par­king de cette gare s’agran­dit d’ailleurs ré­gu­liè­re­ment pour re­ce­voir des usa­gers al­lant fré­quem­ment à Pa­ris. » Faut-il res­ter pa­ri­sien à tout prix et consa­crer une im­por­tante par­tie de ses re­ve­nus pour se lo­ger ? En ces temps de flam­bée dans la ca­pi­tale, la ques­tion mé­rite d’être po­sée.

Clu­ny.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.