LES CONTREATTAQUES

L'Obs - - PASSÉ / PRÉSENT -

Quels ar­gu­ments op­po­ser à cette « mo­ra­li­sa­tion » à tous crins ? Se­ra qua­li­fié de ro­bes­pier­riste ce­lui qui de­mande plus de trans­pa­rence. « C’est Ro­bes­pierre à l’heure d’in­ter­net ! », a-t-on ain­si en­ten­du, en 2013, dans l’Hé­mi­cycle lors de l’exa­men de la loi sur la Trans­pa­rence de la vie pu­blique. En­suite, l’ar­gu­ment Ri­che­lieu : un mi­nistre cor­rom­pu est moins dan­ge­reux qu’un mi­nistre in­com­pé­tent. « Suf­fit-il d’avoir dî­né en ville sans em­por­ter les cou­verts pour po­ser sa can­di­da­ture à la pré­si­dence de la Ré­pu­blique ? », lit-on dans « le Correspondant » après l’élec­tion de Sa­di Car­not, en 1887.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.