Fas­ci­nantes Con­verse de Chel­sea Man­ning

L'Obs - - CRITIQUES -

A peine li­bé­rée, Chel­sea Man­ning a ou­vert un compte Ins­ta­gram et pos­té un au­to­por­trait. Une pho­to de ses pieds por­tant des… Con­verse. An­na Win­tour, la cé­lèbre di­rec­trice du « Vogue » US, a ins­tan­ta­né­ment pro­po­sé à Chel­sea d’être en cou­ver­ture du ma­ga­zine. C’est que le monde en­tier veut voir Chel­sea.

Ce corps a fait cou­ler beau­coup d’encre : il était ce­lui du sol­dat et lan­ceur d’alerte Brad­ley Man­ning, né et iden­ti­fié comme homme en 1987, et il est de­ve­nu ce­lui de Chel­sea Man­ning, re­con­nue comme femme, en pri­son. Or, de ce corps, on n’a ja­mais vu que la tête. Qua­si. Man­ning, pour les mé­dias du monde en­tier, a été une tête sans corps. D’un cô­té, on avait son vi­sage de sol­dat. De l’autre, on avait son autre vi­sage, tou­jours de sol­dat, mais avec per­ruque blonde, et du rouge à lèvres. Au­to­por­trait de­ve­nu vi­ral, que Chel­sea Man­ning avait en­voyé ja­dis à un su­pé­rieur, qu’elle aler­tait (dé­jà ce mot) sur le fait qu’elle ne sup­por­tait plus ni l’ar­mée ni la guerre. La pho­to était ain­si lé­gen­dée : My pro­blem. (« Il est là, le pro­blème. »)

Pen­dant ses an­nées de cap­ti­vi­té, l’écorce ter­restre de Chel­sea a conti­nué de faire par­ler d’elle, puis­qu’elle de­man­dait (et ob­te­nait) le droit de se faire opé­rer pour s’ac­com­plir en tant que femme. Mais le corps de­meu­rait in­vi­sible.

Et il ap­pa­raît là, chaus­sé de Con­verse. Les Con­verse sont uni­sexes. Mais le mot, bon sang, est pro­di­gieux en la cir­cons­tance (c’était le pré­nom de la mère du fon­da­teur de la marque) ! Un peu plus tard, Chel­sea a pos­té un vrai por­trait d’elle, en buste : elle porte un sweat avec une fer­me­ture Eclair, ou­vert sur la nais­sance des seins, en­core que ce soit très dis­cret. Et une troi­sième pho­to la montre de dos, dans un pouf. En chaus­settes.

Bref, rien à voir avec la trou­blante pro­vo­ca­tion de la pho­to de Brad­ley (My pro­blem). Chel­sea re­con­nue femme a ces­sé sa guerre, dans tous les sens du terme, d’ailleurs. Et elle le dit en pre­mier par quel moyen ? Par les vê­te­ments, évi­dem­ment !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.