Code du Tra­vail Faut-il vrai­ment ré­for­mer la lé­gis­la­tion ? En­tre­tien avec l’éco­no­miste Phi­lippe As­ke­na­zy

Pour l’éco­no­miste Phi­lippe As­ke­na­zy, le pro­jet du gou­ver­ne­ment mar­gi­na­lise les syn­di­cats, isole les sa­la­riés, et risque d’avoir peu d’ef­fet sur le chô­mage. Mieux vau­drait, es­time-t-il, in­ves­tir dans la for­ma­tion et lut­ter contre les dis­cri­mi­na­tions

L'Obs - - SOMMAIRE - Pro­pos re­cueillis par SO­PHIE FAY et PAS­CAL RI­CHÉ

La ré­forme du mar­ché du tra­vail en­ga­gée par Em­ma­nuel Ma­cron et le gou­ver­ne­ment vous semble-t-elle co­hé­rente? Le mar­ché du tra­vail fran­çais vit deux trans­for­ma­tions pro­fondes : une pro­gres­sion du nombre de tra­vailleurs in­dé­pen­dants, qu’a ac­cé­lé­rée l’in­tro­duc­tion du ré­gime d’au­toen­tre­pre­neur en 2009; des car­rières de moins en moins li­néaires, tout par­ti­cu­liè­re­ment pour les nou­velles gé­né­ra­tions. L’équipe au pou­voir se fonde sur ces mu­ta­tions, voire en exa­gère le ca­rac­tère iné­luc­table, pour pro­po­ser une sé­rie de ré­formes que je consi­dère d’une grande co­hé­rence. L’idée cen­trale, c’est que cha­cun de­vrait être « l’en­tre­pre­neur de sa propre vie ». Ce­la se tra­duit par di­verses dé­cli­nai­sons : l’in­jonc­tion à la mo­bi­li­té ; l’en­cou­ra­ge­ment à la construc­tion de tra­jec­toires per­son­nelles ; l’élar­gis­se­ment de l’as­su­ran­ce­chô­mage aux dé­mis­sion­naires et aux in­dé­pen­dants ; la for­ma­tion pour sor­tir du chô­mage… Dans ce nou­veau pay­sage, l’Etat se pro­pose d’être le ga­rant

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.