Moi, Du­pont de Li­gon­nès

L’ÉTER­NI­TÉ DE XA­VIER DU­PONT DE LI­GON­NÈS, PAR SA­MUEL DOUX, JUL­LIARD, 336 P., 19 EU­ROS.

L'Obs - - CRITIQUES - VÉ­RO­NIQUE CASSARIN-GRAND

En avril 2011, les ca­davres de trois en­fants, d’une femme et de deux chiens sont re­trou­vés, en­ter­rés sous la ter­rasse de la mai­son fa­mi­liale. Le père, Xa­vier Du­pont de Li­gon­nès, soup­çon­né d’être l’au­teur du car­nage, s’est éva­po­ré dans la na­ture. Il n’a tou­jours pas été re­trou­vé. Et le mys­tère n’est tou­jours pas éclair­ci. Fas­ci­né par la per­son­na­li­té de « Xa­vier » et pro­ba­ble­ment par l’hor­reur de son geste, Sa­muel Doux s’est plon­gé dans les ar­canes du Net pour y trou­ver ma­tière à « com­po­ser cette bio­gra­phie nu­mé­rique, par­tielle et par­tiale, pro­pice à la fic­tion ». A un rythme ha­le­tant, pos­sé­dé par son su­jet au point de s’ex­pri­mer par­fois à la pre­mière per­sonne, Doux re­cons­ti­tue la vie de cet homme éle­vé par un père ab­sent et vo­lage et une mère ul­tra­ca­tho­lique, convain­cue de l’im­mi­nence de l’Apo­ca­lypse, qui re­ce­vait des mes­sages de Jé­sus-Ch­rist en per­sonne! Ti­raillé entre les in­jonc­tions de la foi, un pro­fond dé­sir d’aven­ture et une vi­sion mé­ga­lo­ma­niaque de lui-même, Xa­vier Du­pont de Li­gon­nès est un creu­set à né­vroses, un « Go­lem, monstre ca­pable de tout, qui se tient sur la brèche du monde », un tueur my­thique.

Xa­vier Du­pont de Li­gon­nès et son épouse.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.