ENTRE DEUX RIVES PAR KIM KI-DUK

L'Obs - - CRITIQUES - N. S.

Drame sud-co­réen, avec Ryoo Seung-bum, Lee Won-geun, Kim Young-min (1h54).

A la fron­tière entre les deux Co­rées, la barque d’un pê­cheur nord-co­réen échoue sur la rive ad­verse, fai­sant de lui un clan­des­tin soup­çon­né d’es­pion­nage. D’in­ter­ro­ga­toires kaf­kaïens en ten­ta­tives d’in­ti­mi­da­tion, le pay­san et père de fa­mille voit ses chances de re­trou­ver les siens se ré­duire comme peau de cha­grin. Kim Ki-duk ne va pas mieux. Le cinéaste n’a ja­mais été un op­ti­miste, mais, à sa grande époque, celle de « l’Ile » (2000) et de « Lo­ca­taires » (2004), il ti­rait de son déses­poir une ma­tière poé­tique. Rien de tel dans cette charge bru­tale contre son pays, symp­to­ma­tique d’une ins­pi­ra­tion et de condi­tions de pro­duc­tion de plus en plus frustes. Kim Ki-duk ren­voie dos à dos le sud li­bé­ral et le nord com­mu­niste, tout aus­si cor­rom­pus se­lon lui. Sa dé­mons­tra­tion est fron­tale, peu sub­tile, mais sa co­lère et son in­di­gna­tion sont conta­gieuses.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.