LES ÉCRI­VAINS DANS LA TOURMENTE

L'Obs - - Passe/Present -

Outre Ro­bert Merle, au­teur de « Week-end à Zuyd­coote », cou­ron­né par le Gon­court en 1949, nombre d’écri­vains ont été pris dans la tourmente de Dunkerque en 1940. Paul Ni­zan, re­plié dans un châ­teau du Pas-de-Ca­lais, y fut tué le 23 mai. Le lieu­te­nant Louis Poi­rier – alias Ju­lien Gracq – se re­trou­va ter­ré avec ses hommes dans une cave près de Bergues, où il fut fait pri­son­nier. L’historien Marc Bloch fit par­tie de la cen­taine de mil­liers de Fran­çais qui purent ga­gner l’An­gle­terre, pour re­par­tir dès le len­de­main en Bre­tagne. Le mé­de­cin chef Ara­gon su­bit le même sort. L’épi­sode lui a ins­pi­ré « la Nuit de Dunkerque ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.