“Tous les ar­tistes de­vraient être les mi­nistres de leur propre culture et in­ven­ter leur monde. C’est ce que l’on pour­rait faire de mieux : in­ven­ter et ten­ter de le faire par­ta­ger.”

L'officiel Art - - Backstage Événement -

pho­tos – le so­sie de Ray­mond Hains et mon so­sie, et là, ce­la de­vient ex­trê­me­ment trou­blant. Telle chose d’un seul coup de­vient autre chose.

C’est une ma­nière de créer une nou­velle réa­li­té. Tout en étant très or­ga­nique, à la ma­nière d’un rhi­zome qui ir­rigue. C’est vous, Chia­ra Pa­ri­si, qui pro­po­sez cette pla­te­forme aux ar­tistes. CP : Oui mais, elle s’adresse à un cer­tain type d’ar­tistes, do­tés d’une per­son­na­li­té, d’un pro­fil par­ti­cu­lier. BL : Chia­ra Pa­ri­si im­pose un fac­teur qui me plaît énor­mé­ment : la vi­tesse. Le temps de pré­pa­ra­tion de l’ex­po­si­tion est très conden­sé : ce­la sup­pose une nou­velle dy­na­mique de ré­flexion. Sur la fa­çade de La Mon­naie, j’ai fait pla­cer “Mer­ci Ray­mond”. Une sorte de ma­ni­feste. CP : C’est émou­vant ! Parce qu’on est Ray­mond !

C’est un pré­nom po­pu­laire. Il n’y a plus de mas­cu­lin-fé­mi­nin, on a tous en­vie d’être Ray­mond. C’est un pas de deux que vous of­frez aux vi­si­teurs. Avec quel­qu’un qui n’est plus là mais qui est tou­jours vi­vant dans un cer­tain nombre de cercles où il se trouve être ré­fé­rent. Il est om­ni­pré­sent, en toute dis­cré­tion.

A sa mort vous avez dé­cla­ré “Ray­mond Hains, c’était du cris­tal pur”. En quoi était-il l’ar­tiste par ex­cel­lence ? C’est en­core plus frap­pant au­jourd’hui car il y a une telle dis­ci­pline dans la classe ar­tis­tique. La plu­part des ar­tistes ar­rivent à l’heure, ils font à peu près ce qu’on leur de­mande de faire, ils ne dé­passent pas... Ray­mond Hains, c’était l’op­po­sé de ce­la. J’étais na­tu­rel­le­ment dis­po­sé à ap­par­te­nir à cette fa­mille. Bien sûr, s’il suf­fi­sait d’ar­ri­ver en re­tard pour être un ar­tiste... Mais c’est cette ma­nière de pos­sé­der son temps, son rythme, et de pou­voir l’im­po­ser, sans au­cune forme d’agres­si­vi­té, dans le sens gé­né­ral du terme. C’était très im­por­tant et ça m’a beau­coup mar­qué. Beau­coup d’“ar­tistes” sont pré­vi­sibles et, na­tu­rel­le­ment, un ar­tiste est im­pré­vi­sible. Ray­mond Hains est loin d’être un vol­can éteint.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.