BASKETS GUCCI, UNE JO­LIE PAIRE D’AS

Ba­sique ul­time du ves­tiaire mas­cu­lin, l’ath­lé­tique bas­ket blanche re­vue par Ales­san­dro Mi­chele pour Gucci a tout de la pièce culte pour les in­con­di­tion­nels du genre. At­ten­tion, col­lec­tor !

L'officiel Hommes - - SOMMAIRE - au­teure Jes­si­ca Ben­fredj

Et si la per­son­na­li­sa­tion était le nou­veau luxe ? Certes, le sur-me­sure et la cus­to­mi­sa­tion ne sont pas nou­veaux dans le monde du prêt-à-por­ter mas­cu­lin, mais Gucci tourne le dos à l’époque de l’uni­for­mi­té CA­SUAL. LA MAI­SON FLORENTINE RÉ­AF­FIRME CETTE sai­son son en­ga­ge­ment en fa­veur du doit-your­self, brillam­ment gui­dé par le dé­sir d’en­cou­ra­ger l’ex­pres­sion de soi – rap­pe­lant que la mode est une de ses ma­ni­fes­ta­tions les plus vi­sibles. Dans une ère où la snea­ker blanche tient le haut du pa­vé et ne compte plus les va­ria­tions en tout genre, Gucci tire avec hu­mour son épingle du jeu et pré­sente un jo­ker qui porte bien son nom : la “Ace” (l’as, en fran­çais). éri­gés au rang d’icônes en seule­ment quelques sai­sons, ces sou­liers néo-trai­ning n’ont pas échap­pé au re­gard d’ales­san­dro Mi­chele qui, de­puis deux ans, re­nou­velle la MARQUE. IL A SU IN­SUF­FLER UN VENT EXCENTRIQUE et pop sans pour au­tant re­nier L’ADN de Gucci. Avec ses lignes mi­ni­males ins­pi­rées d’un mo­dèle de baskets Gucci sor­ti dans les an­nées 1970, la “Ace”, que le Tout-ins­ta­gram s’ar­rache, chausse aus­si les élé­gants les plus en vue de The Weeknd à Ed­die Red­mayne. Mais comment re­nou­velle-t-on un suc­cès sai­son après sai­son ? En le re­pen­sant sans cesse. Outre les tra­di­tion­nelles bandes rouges et vertes, re­pre­nant les codes des sangles des selles d’équi­ta­tion qui font l’ori­gi­na­li­té de la mai­son, cette nou­velle édi­tion, dis­po­nible en ver­sion basse ou mon­tante, offre à son bien­heu­reux pro­prié­taire le luxe su­prême de LA PER­SON­NA­LI­SER PAR L’AJOUT DE FLAM­BOYANTS PATCHS AMO­VIBLES, fixés SUR CHAQUE SNEA­KERS à l’aide de bou­tons-pres­sions. Cette sai­son de nou­velles va­riantes en cris­taux ou en tis­su, dont les patchs tigre, panthère, chat, ana­nas ou abeille, font leur ap­pa­ri­tion. Ces bla­sons in­ter­chan­geables qui AFFICHERONT IM­MÉ­DIA­TE­MENT LA COU­LEUR DE l’hu­meur de ce­lui qui les chaus­se­ra offrent la pos­si­bi­li­té de plus de 100 com­bi­nai­sons. Un CONCEPT NOVATEUR fi­dèle à LA QUA­LI­TÉ, AU SA­VOIR­faire ar­ti­sa­nal et à l’ex­cel­lence créa­tive des ac­ces­soires Gucci.

Snea­kers en cuir “Ace”, GUCCI. Page de gauche : quelques-uns des patchs amo­vibles à fixer sur les baskets de la nou­velle édi­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.