ANATOMIE D’UNE VESTE EL GANSO

La jeune marque es­pa­gnole El Ganso a réus­si un tour de force : jouer avec les tra­di­tions sans les dé­na­tu­rer et pro­po­ser un ves­tiaire mas­cu­lin chic et ca­sual.

L'officiel Hommes - - SOMMAIRE - au­teure Lau­ra Stel­la

On ne de­vrait pas ou­blier ce que l’on doit à l’es­pagne et à son es­prit fron­deur, à l’hé­ri­tage sur­réa­liste et à l’éner­gie de la mo­vi­da. Goût de la trans­gres­sion fé­conde, sixième sens cap­tant l’air fra­gile du temps, ca­pa­ci­té à tou­jours sur­prendre : on re­trou­ve­ra toutes ces ca­rac­té­ris­tiques du style es­pa­gnol dans les créa­tions si­gnées El Ganso. “L’oie” (tra­duc­tion fran­çaise d’el Ganso) a d’abord éta­bli ses quar­tiers dans une bou­tique au coeur de Ma­drid, sous l’im­pul­sion des frères Al­va­ro et Cle­mente Ce­brian en 2006. Pro­po­sant leur propre marque, éta­blie avec audace et le sou­ci qu’elle soit 100 % eu­ro­péenne, les deux frères ont fait du dé­ca­lage joyeux, du twist ma­li­cieux leur si­gna­ture. En té­moigne cette veste en tar­tan ma­rine, in­jec­tant à son ADN en Tech­ni­co­lor DES IN­FLUENCES VE­NUES D’AUTRES HO­RI­ZONS, ima­gi­naires ou bien réels, d’un Car­na­by Street fan­tas­mé ou des uni­ver­si­tés Ivy League voire des clubs ber­li­nois af­fran­chis des car­cans. Si elle re­vi­site le clas­sique écos­sais, elle lui offre une al­lure tay­lo­ring, NÉE D’UN PA­TRON RAF­FI­NÉ AU fil DES AN­NÉES, CINTRÉE à LA TAILLE. En tis­su sub­al­pi­no (tar­tan et laine de co­ton) pro­ve­nant d’une des mai­sons de tex­tiles les plus ré­pu­tées d’ita­lie, la veste compte de nom­breux pe­tits dé­tails at­tes­tant de la dé­marche de la marque : dou­blure rouge, col en contraste à double co­lo­ris, cou­dières ma­rines as­sor­ties et poches à ra­bat. Ou quand l’ar­ti­sa­nat de haute qua­li­té adresse des clins d’oeil com­plices à son des­ti­na­taire, sans re­nier ses ra­cines. Ain­si, la struc­ture clas­sique de la veste, as­so­ciée à l’évo­ca­tion ex­pli­cite du dra­peau bri­tan­nique, semble élec­tri­sée par cette dou­blure rouge et blanche sur le col de LA VESTE OU LE ROUGE ÉCLATANT DU fil COUSANT les bou­tons. On com­prend qu’en à peine une dé­cen­nie El Ganso ait dé­sor­mais mis un PIED (UNE PATTE ?) DANS PLUS D’UNE DI­ZAINE de mar­chés eu­ro­péens. La va­leur n’at­tend dé­ci­dé­ment pas le nombre des an­nées.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.