D’UN CHAN­GE­MENT, L’AUTRE

Une sai­son chasse l’autre, en mode mas­cu­line aus­si. Der­rière une ap­pa­rente dis­ci­pline du style, très codifiée et bien an­crée dans les ves­tiaires, les ten­dances se suivent et ne se res­semblent pas. Ses ac­teurs non plus d’ailleurs.

L'officiel Hommes - - SOMMAIRE - au­teure Anne Gaf­fié, pho­to­graphe Bru­no Wer­zins­ki,

sty­liste Brais Vi­lasó

Au dif­fi­cile exer­cice du re­nou­vel­le­ment des genres, cinq nou­veaux élèves pro­met­teurs viennent tout juste d’ar­ri­ver : Hai­der Acker­mann chez Berluti, Lee Wood chez Dirk Bikkembergs, Ales­san­dro Sar­to­ri chez Ermenegildo Zegna, Guillaume Meilland chez Salvatore Ferragamo et An­tho­ny Vaccarello chez Saint Laurent. Cha­cun y va de sa touche per­son­nelle, non sans suivre à la trace L’ADN des marques qu’ils re­pensent. Car l’époque est au pro­duit, plus en­core qu’à l’image, et le ca­hier des charges est as­trei­gnant comme ja­mais. Un man­teau doit for­cé­ment être le man­teau de la sai­son, une paire de chaus­sures son im­pé­rieux block­bus­ter, un im­pri­mé le fa­meux must-have world­wide. Les ini­tiés sau­ront les reconnaître au pre­mier coup d’oeil, les no­vices au­ront en­core tout à en ap­prendre. Et, fi­na­le­ment, c’est peut-être mieux ain­si. Que la mode mas­cu­line reste le divin pa­ran­gon de ce point d’équi­libre entre va­leur sûre et avant-garde. À suivre dès la sai­son pro­chaine, Paul Sur­ridge chez Ro­ber­to Ca­val­li. Juste le temps pour vous d’ap­pri­voi­ser une de ces sil­houettes ré­fé­rentes du mo­ment. Et d’un nom.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.