La “Oys­ter” de Ro­lex

L'officiel Hommes - - ÉDITO -

Quatre-vingt-dix ans après avoir ac­com­pa­gné la na­geuse Mer­cedes Gleitze lors de sa tra­ver­sée de la Manche en 1927, la “Oys­ter” de Ro­lex peut se van­ter d’avoir mar­qué des points sur tous les ta­bleaux. Pre­mière mon­tre­bra­ce­let étanche au monde, elle de­vient le porte-dra­peau de la mai­son suisse. On s’ac­corde à dire que la “Oys­ter Per­pe­tual” (au boî­tier ini­tial s’ajoute un mou­ve­ment mé­ca­nique de ma­nu­fac­ture à re­mon­tage au­to­ma­tique) est de­ve­nue l’une des meilleures amies de l’homme. Plus en­core dans sa ver­sion 39 mm qui, fi­dèle au brief de base, porte le flam­beau de l’ex­cel­lence Ro­lex via une ver­sion contem­po­raine en acier bros­sé.

1926 Date de créa­tion

La “Oys­ter Per­pe­tual 39”.

La “Oys­ter” au poi­gnet, Mer­cedes Gleitze at­teint les côtes an­glaises le 7 oc­tobre 1927.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.