MEILLEURE DÉ­CO DE PLAGE LE BAILLI DE SUFFREN

L'officiel Voyage - - CONTRIBUTEURS -

S'il bé­né­fi­cie sans doute d'une des plus beaux em­pla­ce­ments de la Côte d'azur au Rayol Ca­na­del, face aux îles d'or, cet hô­tel construit dans les an­nées 70, se­lon les cri­tères de l'époque, avait pris un mé­chant coup de vieux. Pour­tant, les vo­lumes gé­né­reux et sur­tout le fait que toutes les chambres re­gardent la mer et dis­posent d'un bal­con, tout ce­la avait de quoi ins­pi­rer un ar­chi­tecte ta­len­tueux. Et comme Fran­çois Champ­saur ne manque pas de ta­lent, il était tout dé­si­gné pour s'at­ta­quer à la re­struc­tu­ra­tion de cet hô­tel. Tout ici rend hom­mage à la belle lu­mière de la Ri­vie­ra qui entre à flots par les grandes baies vi­trées. On aime la sim­pli­ci­té des ma­té­riaux choi­sis par le dé­co­ra­teur : bois, terre cuite, cé­ra­mique, ca­nisse en osier, co­ton… Tel un grand na­vire prêt à lar­guer les amarres pour plon­ger dans le bleu de la Mé­di­ter­ra­née, le Bailli de Suffren s'im­pose comme l'une des plus char­mantes et dis­crètes adresses de la Côte. Une pa­ren­thèse d'élé­gance, à l'op­po­sé du bling de la ré­gion. CLP le­bailli­de­suf­fren.com

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.