ONE & ON­LY LE SAINT GÉ­RAN

MEILLEUR REVIVAL

L'officiel Voyage - - CONTRIBUTEURS - Par Ch­ris­tian-luc Parison

Il rouvre ses portes dé­but dé­cembre après plu­sieurs mois de tra­vaux. C'est un pa­lace en­tiè­re­ment ré­no­vé et trans­for­mé que les pre­miers hôtes vont dé­cou­vrir, juste à temps pour la haute sai­son. Vi­site gui­dée.

En une di­zaine d'an­nées, l'île Mau­rice est de­ve­nue la des­ti­na­tion luxe la plus fré­quen­tée de l'océan In­dien. Elle avait tous les atouts pour y par­ve­nir : un lit­to­ral de rêve fran­gé par un la­gon pro­tec­teur, un hé­ri­tage his­to­rique pas­sion­nant, une large va­rié­té de sites à dé­cou­vrir et sur­tout un cock­tail de po­pu­la­tions à la gen­tillesse pro­ver­biale. Si l'on ajoute à ce­la une hô­tel­le­rie qui offre tous les styles d'hé­ber­ge­ment, avec un ac­cueil cha­leu­reux, il n'est pas dif­fi­cile de com­prendre le suc­cès de l'an­cienne Isle de France. Sur une île où les cinq-étoiles poussent comme des cham­pi­gnons, le phé­no­mène de l'hô­tel­le­rie haut de gamme a été ini­tié par une ou deux adresses. La pre­mière est sans conteste le One & On­ly Le Saint Gé­ran. Il fal­lait bien un écrin comme la ma­gni­fique plage de Belle Mare pour abri­ter ce­lui qui a été le pre­mier hô­tel de luxe de l'île Mau­rice. Entre la­gon et la­gune, il déploie son ar­chi­tec­ture élé­gante dans un parc de tren­te­cinq hec­tares où s'épa­nouissent, au mi­lieu de plus de quatre mille pal­miers, ala­man­das, hi­bis­cus et ba­na­niers. À tout sei­gneur tout hon­neur : lors de la création du pa­lace, les pro­prié­taires ont tout sim­ple­ment choi­si la plus belle éten­due de sable do­ré de la côte Est. La côte au vent, celle où l'hi­ver (la sai­son sèche et chaude ici), la cha­leur est la plus sup­por­table, grâce à la pe­tite brise qui berce les feuilles de co­co­tiers. Alors qu'il cé­lèbre son 40e anniversaire, ce­lui qu'on a long­temps sur­nom­mé “La vieille dame de l'île Mau­rice” ne cesse d'évo­luer afin de te­nir

son rang de pa­lace. Les amé­na­ge­ments y sont per­ma­nents, mais cette an­née, c'est une ré­no­va­tion com­plète qui vient d'avoir lieu du cô­té de Poste de Flacq. Les es­paces ont été re­des­si­nés, de nou­veaux res­tau­rants ont été créés et l'on a même creu­sé de nou­velles pis­cines et bas­sins. Si la dé­co­ra­tion a été en­tiè­re­ment ré­no­vée comme il se doit lors d'une opé­ra­tion d'une telle en­ver­gure, c'est tout le concept du pa­lace ver­sion XXIE siècle qui a été re­pen­sé. Comme l'ex­plique Charles de Fou­cault, le di­rec­teur gé­né­ral : “La ré­no­va­tion com­plète du One & On­ly Le Saint Gé­ran se base sur ce que notre clien­tèle af­fec­tionne dé­jà, comme l'ac­cueil et le soin in­éga­lé de notre per­son­nel, notre em­pla­ce­ment et nos ser­vices per­son­na­li­sés. Mais nous vou­lions ajou­ter quelque chose en plus et, grâce aux sug­ges­tions des clients, nous avons dé­ci­dé de créer da­van­tage de suites, toutes avec un ser­vice de ma­jor­dome pri­vé, ain­si que plus de chambres com­mu­ni­cantes. Ces chan­ge­ments ont été réa­li­sés pour que nos hôtes se sentent comme dans une vé­ri­table oa­sis tro­pi­cale de luxe au sein de notre complexe.” Oa­sis, le mot est lâ­ché. Et il illustre à mer­veille le sen­ti­ment des heu­reux va­can­ciers qui au­ront, dès le 1er dé­cembre, la chance de sé­jour­ner dans ce lieu hors du com­mun. Ils trou­ve­ront 142 chambres et suites har­mo­nieu­se­ment dis­sé­mi­nées sur l'en­semble du do­maine et of­frant toutes des vues spec­ta­cu­laires sur le bleu de l'océan. Cô­té dé­co­ra­tion, le par­ti pris a été de pri­vi­lé­gier les teintes claires, la dou­ceur des ma­tières et de jouer au maxi­mum avec la belle lu­mière du la­gon. Plus vastes, les suites (de 110 à 250 m2) offrent de grands bal­cons ou des coins jar­din très co­sy. Pour res­ter fi­dèle à la tra­di­tion, l'hô­tel à re­cons­truit sa su­perbe Villa One. Plus de 600 m2 de luxe in­té­gral avec jar­din et pis­cine pri­va­tive… et des ser­vices sur me­sure : chef cui­si­nier à de­meure et ma­jor­dome 24h/24. Après avoir ac­cueilli, il y a une quin­zaine d'an­nées, le pre­mier Spoon des Îles si­gné Alain Du­casse, le One & On­ly Le Saint Gé­ran s'est tou­jours in­gé­nié à of­frir à sa clien­tèle un large éven­tail de res­tau­rants et de spé­cia­li­tés gas­tro­no­miques. La ver­sion 2017 du pa­lace prouve une évi­dente vo­lon­té de re­nou­ve­ler les ex­pé­riences cu­li­naires. Sous la hou­lette de Marc de Pas­so­rio, pro­prié­taire de la table étoi­lée L'es­prit de la Vio­lette à Aix-en-pro­vence, il pro­pose dé­sor­mais cinq res­tau­rants : Ta­pa­sake pour une cui­sine aux in­fluences asia­tiques (su­shi, tep­pa­nya­ki, ba­taya­ki et tan­doo­ri), Prime, un in­croyable stea­khouse qui ser­vi­ra du boeuf an­gus et wa­gyu (il est ins­tal­lé à l'em­pla­ce­ment de l'an­cien Spoon et a conser­vé le dal­lage his­to­rique ré­cu­pé­ré par Alain Du­casse dans une cha­pelle fran­çaise du XVIE siècle…), L'ar­ti­san pour des sa­lades et pâ­tis­se­ries in­no­vantes, La Pointe où l'on pour­ra dé­gus­ter des fruits de mer et des spé­cia­li­tés mau­ri­ciennes sur une pé­nin­sule pri­vée, et La Ter­rasse. Re­cons­truit près de la plage, avec des pa­villons bor­dés de jo­lies pis­cines, ce res­tau­rant per­met­tra aux dif­fé­rents chefs de l'hô­tel de pré­sen­ter le meilleur de leurs spé­cia­li­tés res­pec­tives. Autre nou­veau­té, la dis­pa­ri­tion du par­cours neuf trous qui avait été des­si­né par Ga­ry Player. Les ama­teurs de golf se fe­ront une rai­son : les en­vi­rons comptent plu­sieurs beaux par­cours de dix-huit trous… À la place, le groupe One & On­ly a pré­vu de construire de ma­gni­fiques vil­las avec pis­cines pri­va­tives et ser­vice hô­te­lier. La mode des vil­las hô­te­lières a ten­dance à se dé­ve­lop­per dans une île Mau­rice qui voit son hô­tel­le­rie mon­ter constam­ment en gamme. Avec ces vil­las qui bé­né­fi­cie­ront d'un em­pla­ce­ment de choix et d'une vue d'ex­cep­tion sur le la­gon, One & On­ly Le Saint Gé­ran prouve qu'il en­tend bien res­ter à la pointe de l'hos­pi­ta­li­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.