Confi­den­tiel : Léa Dru­cker.

L’AC­TRICE EST SUR TOUS LES FRONTS EN CETTE REN­TRÉE. HÉ­ROÏNE, AU CI­NÉ­MA, DES “GRANDS ESPRITS”, ELLE MONTE AUS­SI SUR LES PLANCHES DANS “LA VRAIE VIE”.

Madame Figaro - - Sommaire/Madame - « Les Grands Esprits », d’Oli­vier Ayache-Vi­dal, avec De­nis Po­da­ly­dès. PAR MARILYNE LETERTRE / ILLUS­TRA­TION MARC-AN­TOINE COU­LON

« Les Grands Esprits », en quelques mots ?

Le propos de ce film sur l’édu­ca­tion est très juste, op­ti­miste et tou­chant. J’ai ai­mé le per­son­nage de De­nis Po­da­ly­dès, ce prof éli­tiste et mé­pri­sant dont je joue la soeur. En al­lant tra­vailler dans un ly­cée plus dif­fi­cile, il se ré­vé­le­ra à lui-même.

Le prin­ci­pal trait de votre ca­rac­tère ?

In­dé­pen­dante et so­li­taire. Ce­lui dont vous êtes le moins fière ?

Je suis très désor­don­née.

Ce­lui que vous dé­tes­tez chez les autres ?

Le manque d’écoute.

Votre truc an­ti­stress ?

Quit­ter Pa­ris. J’adore cette ville, j’y vis de­puis mes 15 ans et j’en connais tous les re­coins, mais elle gé­nère beau­coup de ten­sions.

Sur une île dé­serte, qu’em­por­te­riez-vous ?

Mon com­pa­gnon. Il m’ai­de­rait à dé­dra­ma­ti­ser la si­tua­tion.

Le ca­deau que vous of­frez sou­vent ?

L’au­to­bio­gra­phie de Keith Ri­chards : une bible mu­si­cale por­tée par ce per­son­nage à l’hu­mour très Bri­tish et qui a un re­cul in­croyable sur les choses. Les trois ba­siques de votre dres­sing ?

Des che­mises pour homme bleues, ma robe Diane Von Furs­ten­berg et, l’été, mes sandales K-Jacques, que j’ai de­puis vingt ans : in­cre­vables. Le cas­ting d’un dî­ner idéal chez vous ?

Mi­chel Fau, Gé­rard De­par­dieu, que j’aime écou­ter et que j’ai­me­rais ren­con­trer, Fran­çoise Sa­gan, Édouard Baer et Em­ma Thomp­son.

Une mu­sique dans votre vie ?

« Over the Rain­bow », chan­tée par Ju­dy Gar­land dans le « Ma­gi­cien d’Oz ». Elle me rap­pelle ma grand­mère gal­loise, qui la jouait mer­veilleu­se­ment bien au pia­no.

Le livre qui vous ac­com­pagne ?

« Chez les heu­reux du monde », d’Edith Whar­ton.

Une ren­contre qui vous a mar­quée ?

Mi­chel Fau. D’abord fas­ci­née par son uni­vers et par sa dé­me­sure, sa voix, son élé­gance, j’ai eu la chance de tra­vailler avec lui : je me suis énor­mé­ment amu­sée.

Une mode qui vous agace ?

Les sel­fies… Peut-être parce que je suis in­ca­pable d’en faire un bon. Un hé­ros d’en­fance ?

Les ac­teurs de co­mé­dies mu­si­cales : Fred As­taire, Gin­ger Ro­gers, Ma­ri­lyn…

Votre sé­rie té­lé pré­fé­rée ?

« Ma­gnum ». J’étais amou­reuse de Tom Sel­leck et de sa mous­tache. Une appli in­dis­pen­sable ?

« UV In­dex ». J’adore le so­leil, mais j’en ai peur : j’ai été rô­tie plu­sieurs fois.

Votre ma­de­leine de Proust ?

Les ro­chers gra­ni­tiques me trans­portent aux îles Chau­sey, où j’ai pas­sé mon en­fance, et les es­ca­lopes pa­nées me ra­mènent aux dé­jeu­ners do­mi­ni­caux chez Lola, ma grand­mère vien­noise.

« La Vraie Vie », de Fa­brice Ro­ger-La­can, mise en scène de Ber­nard Mu­rat, au Théâtre Édouard-VII, à Pa­ris.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.