EN MODE ÉNER­GIE

Madame Figaro - - Mag/Exclusif - Www.ssense.com

MA­RINE SERRE Créa­trice de la marque du même nom

Cette jeune Cor­ré­zienne de 25 ans a com­men­cé dès l’ado­les­cence à chi­ner des pièces vin­tage et à les re­tra­vailler pour s’ha­biller « dif­fé­rem­ment des autres ». Après un BTS de de­si­gn de mode à La Ca­lade de Mar­seille, di­rec­tion La Cambre à Bruxelles. En juin 2016, sa col­lec­tion de fin d’études, Ra­di­cal Call for Love, lui vaut d’être, en 2017, sé­lec­tion­née pour le fes­ti­val d’Hyères, nom­mée pour l’An­dam et grande ga­gnante du prix LVMH. La voi­là, de­puis mars der­nier, de­si­gner au sein du stu­dio Ba­len­cia­ga, qu’elle quit­te­ra en sep­tembre pour se consa­crer à sa propre marque. ma­ri­ne­serre.com

AT­TI­TUDE SPORTSWEAR

Avant d’ex­cel­ler dans le ma­nie­ment du vê­te­ment, Ma­rine Serre s’est dis­tin­guée par son ta­lent… au ten­nis. Pra­ti­quant à un ni­veau de com­pé­ti­tion jus­qu’à 16 ans, elle a en­suite bi­fur­qué vers son autre pas­sion, la mode. Il lui reste de ses an­nées d’ath­lète un goût pro­non­cé pour le sportswear et les sil­houettes dy­na­miques.

HYBRIDATION COU­TURE

La col­lec­tion Ra­di­cal Call for Love de Ma­rine Serre os­cille entre le ves­tiaire sportswear (grande poche, scratch, Zip, tee-shirt ser­ré en jersey de soie) et les luxueux vê­te­ments orien­taux du XIXe siècle (vo­lume, es­prit sa­rouel en tis­su moi­ré). Ré­sul­tat : des sil­houettes mê­lant pas­sé, pré­sent et fu­tur, d’une élé­gante ai­sance.

FA­SHION CONNEXIONS

Mar­tin Mar­gie­la : « Une icône dont j’ad­mire la connexion avec la réa­li­té dans ses créa­tions. » Alexander McQueen : « J’ai ai­mé, très jeune, son es­thé­tique, son éner­gie, sa sen­si­bi­li­té et le spec­tacle de sa mode. » Raf Si­mons : « Son tra­vail sur la cou­leur et les vo­lumes m’a in­fluen­cée. » Ma­rine Serre fe­ra un stage dans les mai­sons des deux pre­miers, et tra­vaille­ra sur la der­nière col­lec­tion de Raf Si­mons pour Dior.

SIGNES PAR­TI­CU­LIERS

Confron­ta­tions de cou­leurs (rose et vert ou bleu et rouge), sur­pi­qûres ou coupes en trompe-l’oeil, lunes bro­dées, dos au col scrat­ché qui per­met d’en­ser­rer une queue-de­che­val (comme pour une par­tie de ten­nis), ban­deaux, gants over­si­zed... Un mé­lange d’es­prit spor­tif et de pein­ture pri­mi­tive fla­mande dis­tinguent le style Ma­rine Serre.

POINTS DE VENTE

Ven­due en sep­tembre der­nier en avant-pre­mière au mul­ti­marque pa­ri­sien The Bro­ken Arm, la pre­mière col­lec­tion de Ma­rine Serre est dé­sor­mais com­mer­cia­li­sée dans une poi­gnée de points de vente ré­fé­rents : tous les Do­ver Street Mar­ket, Space Nord­strom et Ope­ning Ce­re­mo­ny et, en ligne, sur SSENCE.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.