L’AP­PLI AMIE...

Magicmaman - - Beauté -

… Et ré­com­pen­sée ! Elle a re­çu cette an­née le prix pres­ti­gieux du CES, le « Best of In­no­va­tion Award ». D’ori­gine fran­çaise, l’ap­pli­ca­tion Xoo­loo Di­gi­tal Coach, cou­plée à l’ap­pli­ca­tion Xoo­loo Pa­rents, s’ins­talle sur la ta­blette et/ou le smart­phone. Sim­ple­ment, les pa­rents peuvent dé­fi­nir le temps d’uti­li­sa­tion pas­sé par leur en­fant sur In­ter­net (même à dis­tance) et en­ca­drer sa na­vi­ga­tion. Le quo­ta de temps au­to­ri­sé a été at­teint ? L’en­fant peut de­man­der une ral­longe à ses pa­rents via une mes­sa­ge­rie sur la­quelle le dia­logue est pos­sible à tout mo­ment. Toutes les no­ti­fi­ca­tions de sur­veillance sont par­ta­gées par toute la fa­mille, la confiance est de mise ! On en pense quoi Bien plus qu’un contrôle pa­ren­tal clas­sique, cette ap­pli payante (2,99 €/ mois sur An­droid) res­pon­sa­bi­lise les en­fants : elle leur donne les clés pour gé­rer leur uti­li­sa­tion quo­ti­dienne d’In­ter­net avec la com­pli­ci­té des pa­rents. Un pas de plus vers l’au­to­no­mie.

ROU­LEZ ET CHARGEZ !

Cette pous­sette de­si­gn, confor­table dès la nais­sance, re­gorge de sur­prises : elle éva­lue les ki­lo­mètres par­cou­rus, comp­ta­bi­lise les ca­lo­ries dé­pen­sées… et re­charge votre smart­phone pen­dant la ba­lade ! Com­ment ça marche ? Grâce à un gé­né­ra­teur pla­cé dans ses roues ar­rière, il suf­fit de rou­ler pour que cette pous­sette in­tel­li­gente pro­duise sa propre éner­gie, qu’on vi­sua­lise sur le ta­bleau de bord si­tué au gui­don. Dis­po­nible sur le site de la marque. Moxi, 4moms, 699,99 $. On en pense quoi La marque 4moms n’en est pas à son pre­mier coup d’es­sai, cette pous­sette s’ins­crit dans la li­gnée de sa grande soeur, Ori­ga­mi, la pous­sette qui se plie toute seule. Elle ne man­que­ra pas de plaire aux pa­rents les plus geeks, prêts à mettre un cer­tain prix.

UN PE­TIT TOUR DANS LE SA­LON !

Ce vé­lo d’ap­par­te­ment pour les en­fants de 3 à 5 ans res­semble à s’y mé­prendre à ceux des adultes. Il se connecte en Blue­tooth à une ta­blette ou un smart­phone, sur les­quels on peut té­lé­char­ger quatre ap­pli­ca­tions (pour com­men­cer). En jouant, le pe­tit cy­cliste ap­prend à se dé­pas­ser, il peut sau­ve­gar­der ses per­for­mances, gé­rer ses en­traî­ne­ments et vi­sua­li­ser ses pro­grès. Les pa­rents ne sont pas mis à l’écart : un ta­bleau de bord leur est dé­dié. Tout le monde peut jouer en­semble : le vé­lo se connecte aus­si sur la té­lé. Le prix du « Think & Learn Smart Cycle » de Fi­sher-Price, en vente à l’au­tomne 2017, de­vrait se si­tuer au­tour de 150 $. On en pense quoi Ce vé­lo ne rem­place pas un vrai tri­cycle ou une drai­sienne (voir notre ru­brique « Bat­tle puer »). Mais il pro­pose une ac­ti­vi­té lu­dique et spor­tive aux pe­tits, sans quit­ter la mai­son. Un atout pour dé­fou­ler les plus dy­na­miques. Et com­battre l’em­bon­point, voire l’obé­si­té.

PRU­DENCE TOU­TE­FOIS...

Les ap­pa­reils connec­tés dif­fusent des ondes qui peuvent s’avé­rer no­cives, d’au­tant plus si la du­rée d’uti­li­sa­tion et le ni­veau d’émis­sion sont im­por­tants. De plus, cer­tains jouets connec­tés n’offrent au­cune pro­tec­tion des don­nées fournies par les en­fants. Une uti­li­sa­tion li­mi­tée de tels ob­jets, ne se­rait-ce pas la plus sage des dé­ci­sions ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.