A 10 mois, il ré­clame un bib’ la nuit.

Magicmaman - - Parents -

Acet âge, et de­puis quelques mois dé­jà, le rythme jour/nuit du bé­bé est bien en place. Il est éga­le­ment par­fai­te­ment ca­pable d’avoir des nuits com­plètes sans se nour­rir ni être en hy­po­gly­cé­mie. Une fois écar­té un éven­tuel pe­tit sou­ci de san­té, po­sez-vous donc la ques­tion : pour­quoi ré­clame-t-il un bi­be­ron de lait alors qu’il n’en a pas be­soin ?

il a be­soin d’être ras­su­ré. Il a pro­ba­ble­ment pris l’ha­bi­tude d’être nour­ri au mi­lieu de la nuit et re­joue ce qui est de­ve­nu, il faut bien le dire, un ri­tuel. Par ailleurs, peut-être tra­vaillez-vous beau­coup et culpa­bi­li­sez-vous de ne pas être as­sez pré­sente ? Ce ren­dez-vous au mi­lieu de la nuit est pour vous deux une ma­nière de ré­pa­rer ce manque. Lui s’apaise en jouant sur votre corde sen­sible ; vous, vous êtes in­cons­ciem­ment tran­quilli­sée de ré­pondre à son ap­pel.

Don­nez-vous une di­zaine de jours pour dé­con­di­tion­ner votre en­fant. Le mieux est de pro­cé­der par étapes : plus de bi­be­ron de lait mais un peu d’eau et, quelques jours plus tard, plus de câ­lin dans les bras mais seule­ment une ca­resse sur le front sans le sor­tir du lit… Expliquez éga­le­ment à votre bé­bé qu’il est de­ve­nu grand, qu’il n’a plus be­soin de man­ger à 3 heures du ma­tin, que la nuit est faite pour dor­mir. Soyez convain­cue de ce que vous dites. De plus, es­sayez de faire in­ter­ve­nir le père plu­sieurs soirs de suite. C’est son rôle ! Il est en gé­né­ral moins fu­sion­nel que vous et sau­ra peut-être trou­ver plus fa­ci­le­ment la juste at­ti­tude avec Bé­bé. Dre Erian­na Bel­la­ton, pé­diatre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.