Les pères à la traîne

Magicmaman - - Société actus -

Les mères “sa­cri­fient” da­van­tage leur temps libre

Com­ment s’or­ga­nise-t-on dans un couple quand on est deux à bos­ser et qu’on a un en­fant de moins de 3 ans ? Pour le sa­voir, le mi­nis­tère du Tra­vail a com­man­dé une en­quête à la Dares (Di­rec­tion de l’ani­ma­tion de la re­cherche, des études et des sta­tis­tiques). Sur­prise. A pre­mière vue, l’éga­li­té règne : « Du lun­di au ven­dre­di, entre 8 heures et 19 heures, les pa­rents d’un en­fant de moins de 3 ans qui tra­vaillent ac­cordent en moyenne 70 % de leur temps dis­po­nible à sa garde», note l’étude. Mais à y re­gar­der de plus près, quelque chose cloche. Car si les femmes consacrent en moyenne 2h25 par jour à leur en­fant sur l’en­semble de la se­maine, les hommes, eux, ne consacrent pas plus de… 50 mi­nutes par jour à leur pe­tit. D’où vient une pa­reille dif­fé­rence? La pre­mière par­tie de l’ex­pli­ca­tion ré­side dans le temps de tra­vail : les pères ont des mé­tiers plus pre­nants que les mères (40 heures par se­maine contre 34 heures pour les mères). Mais sur­tout, « les femmes ont plus ten­dance à ra­bo­ter leur temps dis­po­nible pour s’oc­cu­per des en­fants», ana­lysent les cher­cheurs. En moyenne, une mère consacre ain­si 75 % de son temps libre en de­hors du tra­vail pour gar­der son en­fant contre 59 % pour un père. Reste que les su­per­pa­pas existent. Dans trois couples sur dix, ce sont eux qui as­surent la ma­jo­ri­té du temps de garde. Qui sont donc ces cham­pions? Ceux qui ont une faible du­rée de tra­vail heb­do­ma­daire, exercent leur pro­fes­sion à do­mi­cile ou ont des ho­raires dé­ca­lés. Bon à sa­voir !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.