« L’en­fant dé­ve­loppe au­to­no­mie et confiance en soi »

Mé­lis­sa, 33 ans, ma­man et as­sis­tante ma­ter­nelle.

Magicmaman - - Commerciales actus -

Après l’avoir ap­pli­quée avec mon fils, je pra­tique la

DME à la mai­son avec les en­fants que j’ac­cueille. Ils ac­quièrent une au­to­no­mie non né­gli­geable par la suite, une maî­trise consi­dé­rable de leur bouche, et c’est un su­per-exer­cice pour dé­ve­lop­per la mo­tri­ci­té fine. C’est aus­si la suite lo­gique de l’al­lai­te­ment à la de­mande, et la prise en compte des ca­pa­ci­tés réelles de l’en­fant, dès son plus jeune âge. L’in­con­vé­nient ? Au dé­part, ça sa­lit la mai­son, les ha­bits, le vi­sage de l’en­fant ! J’aime ce mode de di­ver­si­fi­ca­tion car l’en­fant ne dé­pend pas obli­ga­toi­re­ment de l’adulte pour se nour­rir et dé­ve­loppe son au­to­no­mie lors des re­pas, ain­si que la confiance en soi. La DME n’est pas très connue : j’ai même dû ex­pli­quer de quoi il s’agis­sait à ma ré­fé­rente puéricultrice. Mais je sou­haite jus­te­ment en par­ler et la pro­mou­voir.

Les pa­rents me ques­tionnent beau­coup : com­ment s’y prendre? N’y a-t-il pas un risque d’étouf­fe­ment? Quand sai­ton que l’en­fant est prêt ? Je les écoute, je les in­forme et nous échan­geons !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.