As­tuces et bonnes pra­tiques.

Vivre à plu­sieurs sous le même toit… Un mode de vie de plus en plus plé­bis­ci­té par les étu­diants et jeunes ac­tifs, mais aus­si par les se­niors. Bonne idée, à condi­tion de sa­voir com­po­ser avec les rythmes de vie et ha­bi­tudes de cha­cun. Des idées d’amé­na­geme

Maison Creative - - Sommaire -

Mis­sion co­lo­ca­tion à tout âge

Regle no 1

Pré­voir un grand es­pace de ré­cep­tion. Le sa­lon est gé­né­ra­le­ment une pièce com­mune. Il est im­por­tant qu’il soit as­sez grand pour pou­voir se re­trou­ver, re­ce­voir les amis, la fa­mille… « C’est LA pièce de convi­via­li­té par ex­cel­lence », dé­clare Thi­baut Eh­rhart, co­fon­da­teur du site la Carte des Co­locs, « pas ques­tion de ro­gner sur cet es­pace qui doit être co­sy et pra­tique. Dans le sa­lon, on convoque donc un grand ca­na­pé gar­ni de cous­sins, des fau­teuils… On pense aus­si à une belle table pour prendre les re­pas tous en­semble », conclut-il. En­fin, cô­té dé­co, on joue la carte de la neu­tra­li­té avec des teintes sobres et des élé­ments dé­co­ra­tifs simples pour s’adap­ter aux goûts de cha­cun.

Regle no 2

In­ves­tir dans du mo­bi­lier mo­du­lable. Cer­tains se lèvent tôt, d’autres tra­vaillent à la mai­son, d’autres rentrent tard le soir… La co­lo­ca­tion est ryth­mée par des em­plois du temps dé­ca­lés, d’où la né­ces­si­té de rendre pra­tiques et fa­ciles à vivre les pièces com­munes quel que soit le mo­ment de la jour­née. Misez sur des meubles mo­du­lables, deux-en-un ou trans­for­mables… Pen­sez aus­si au mo­bi­lier sur rou­lettes qui se dé­place fa­ci­le­ment.

Regle no 3

Dé­li­mi­ter les es­paces. Si, dans les chambres, cha­cun peut dé­co­rer et or­ga­ni­ser l’es­pace comme bon lui semble, les fonc­tions des pièces à vivre, quand elles sont ou­vertes, doivent être cor­rec­te­ment iden­ti­fiées. Un coin « bu­reau com­mun » dans le sa­lon, une mi­ni-zone de re­pas so­lo dans la cui­sine… Créez une pièce dans la pièce grâce à des pan­neaux ja­po­nais, une cloi­son à sus­pendre, de l’adhé­sif co­lo­ré à dé­rou­ler sur le sol et les murs… afin que cha­cun se sente à sa place et n’en­va­hisse pas l’es­pace des autres ha­bi­tants.

Regle no 4

Gé­rer les tâches mé­na­gères. La cause nu­mé­ro 1 des dis­putes entre co­lo­ca­taire: la ré­par­ti­tion des tâches mé­na­gères ! La so­lu­tion pour évi­ter la ven­det­ta au­tour de l’as­pi­ra­teur? Ins­tal­ler un ta­bleau des cor­vées dans l’en­trée ou la cui­sine. Cha­cun y trou­ve­ra ses mis­sions pour la se­maine, à ef­fec­tuer à tour de rôle.

Regle no 5

Op­ter pour des ran­ge­ments dif­fé­ren­ciés. La clé pour une co­lo­ca­tion sans nuage? L’or­ga­ni­sa­tion des ran­ge­ments. Cha­cun doit pou­voir re­trou­ver ses ef­fets per­son­nels dans une zone clai­re­ment at­tri­buée, sur­tout dans les par­ties com­munes. Au sa­lon, un ba­hut à ca­siers mul­tiples est tout in­di­qué. Dans l’en­trée, des éta­gères éti­que­tées au nom de cha­cun per­met­tront de re­trou­ver ses ef­fets. Dans la cui­sine, si cer­taines ré­serves peuvent être mu­tua­li­sées, les den­rées per­son­nelles sont sto­ckées dans des pla­cards de dif­fé­rentes cou­leurs, fa­ci­le­ment iden­ti­fiables. En­fin, dans la salle de bains, on pré­voit une co­lonne à faible en­com­bre­ment pour chaque co­lo­ca­taire.

Regle no 6

Fa­vo­ri­ser la com­mu­ni­ca­tion… par la dé­co. Plus les lo­ca­taires sont nom­breux sous le même toit, plus la tâche peut s’avé­rer dif­fi­cile et gé­né­rer des mal­en­ten­dus… Con­tour­nez le pro­blème en mul­ti­pliant les ca­naux de com­mu­ni­ca­tion dans la mai­son pour faire pas­ser les mes­sages sans dif­fi­cul­té: grands ta­bleaux dans la cui­sine, post-it, pan­neau « do not dis­turb » sur la porte de la chambre lorsque vous ne sou­hai­tez pas être dé­ran­gé…

Un es­pace com­mun suf­fi­sam­ment grand et équi­pé pour se réunir, re­ce­voir à l’aise… Voi­ci la clé d’un lo­ge­ment de co­lo­ca­tion fonc­tion­nel. Pro­jet Egue y Se­ta.

Ici, le coin bu­reau est clai­re­ment dé­li­mi­té par un aplat de cou­leur sur le sol et les murs. Une belle as­tuce pour di­vi­ser une pièce en y ap­por­tant une note gra­phique. Pro­jet ar­chi­tectes Int2.

Le long banc en en­fi­lade dans la pièce à vivre fait aus­si of­fice de ran­ge­ment. Pro­jet de l’ar­chi­tecte d’in­té­rieur Ma­rion La­noë.

À dé­faut d’un ta­bleau en ar­doise, vous pou­vez uti­li­ser de la pein­ture ta­bleau noir. Ce­la vous per­met­tra en plus de dé­fi­nir les di­men­sions exactes de votre ta­bleau! 14,90 € le pot de 0,25 l, Pein­tures Ju­lien chez Cas­to­ra­ma.

Des éta­gères iden­ti­fiées par des noms évo­quant New York per­mettent à chaque lo­ca­taire de re­trou­ver ses chaus­sures en un ins­tant. Le­roy Mer­lin.

Un mur ta­bleau bien utile pour com­mu­ni­quer, même en ho­raires dé­ca­lés! Et son pe­tit look ar­ty n’est pas pour nous dé­plaire. Pro­jet ar­chi­tectes Int2.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.