Quelques contraintes ce­pen­dant…

Maison et Travaux - - Dossier Isolation -

Les per­for­mances du mur-man­teau sont va­lo­ri­sées lorsque la construc­tion com­porte un étage mi­ni­mum, car elles sup­priment les ponts ther­miques au ni­veau des plan­chers in­ter­mé­diaires. Sur une mai­son de plain-pied, les me­sures montrent que l’ITE et l’iso­la­tion in­té­rieure font jeu égal.

L’ITE se­rait de 20 à 30 % plus chère

que l’iso­la­tion in­té­rieure. En construc­tion neuve, ce n’est pas plus oné­reux vu les gains ob­te­nus en mise en oeuvre et en per­for­mance. En ré­no­va­tion, les avan­tages de l’ITE évo­qués pré­cé­dem­ment pal­lient ce sur­coût. Et à la re­vente, les per­for­mances de l’iso­la­tion per­mettent d’at­teindre les exi­gences de la RT 2012 (mai­son basse consom­ma­tion), ce qui n’est pas tou­jours pos­sible avec une iso­la­tion in­té­rieure.

Des re­prises sont à pré­voir

car l’ITE oc­ca­sionne une sur­épais­seur d’au moins 10 cm, quelle que soit la tech­nique uti­li­sée. En ré­no­va­tion, elle né­ces­site de re­prendre ou de mo­di­fier cer­tains points de la construc­tion (voir en­ca­dré ci­contre). L’autre point im­por­tant est la pos­si­bi­li­té de ponts ther­miques au ni­veau des fe­nêtres, ou des bal­cons. Pour évi­ter ce­la, les fa­bri­cants spé­cia­li­sés dé­ve­loppent des sys­tèmes et ac­ces­soires adap­tés : ara­se­ment de l’ap­pui avant mise en oeuvre de l’ITE, ha­billage iso­lant du re­tour de ta­bleau, etc.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.