Sur os­sa­ture bois

Maison et Travaux - - Dossier Isolation -

En prin­cipe, une couche d’iso­lant (laine mi­né­rale ou pan­neaux en fibres de bois) est in­sé­rée entre les mon­tants de l’os­sa­ture et pla­quée sur le contre­ven­te­ment in­té­rieur (plaques de plâtre, pan­neaux de par­ti­cules). Après la mise en place d’un pare-pluie, des tas­seaux vis­sés sur l’os­sa­ture bois consti­tuent le sup­port pour le bar­dage et créent une lame d’air des­ti­née à ven­ti­ler la sous­face du re­vê­te­ment. Avec 120 mm d’iso­lant, le R de la pa­roi est su­pé­rieur ou égal à 3,20 m2.K/W avec des pan­neaux en fibres de bois, et de 3,15 à 3,75 m2.K/W se­lon le type de laine de verre. La pose d’une deuxième couche d’iso­lant sur la pre­mière, fixée au droit des mon­tants, aug­mente les per­for­mances ther­miques avec un R su­pé­rieur à 5. Si le contre­ven­te­ment est fixé à l’ex­té­rieur par des pan­neaux hy­dro­fuges (voir en­ca­dré « En­duit sur os­sa­ture bois »), des mon­tants sont vis­sés en ap­plique, entre les­quels se­ront in­sé­rés les iso­lants. Une se­conde couche peut être po­sée avec une mise en oeuvre iden­tique à la pré­cé­dente.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.