Pas de lé­zard en ter­rasse

Maison et Travaux - - Matériothèque -

● LES LAMES se posent sur des

lam­bourdes avec un écart de 4 à 5 mm

mi­ni­mum, se­lon les es­sences, pour

per­mettre au bois de tra­vailler

en lar­geur.

Em­boî­tables ou clip­sables, elles sont

fa­ciles à mettre en oeuvre et à chan­ger.

Pré­fé­rez des lames à vis­ser lorsque

l’es­sence choi­sie est moyen­ne­ment

stable, et si la ter­rasse est for­te­ment

ex­po­sée ou sol­li­ci­tée.

En pla­te­lage (lam­bourdes), si le bois

de classe 3 est to­lé­ré, les pro­fes­sion­nels

re­com­mandent de pri­vi­lé­gier les

es­sences de classe 4.

Idée re­çue : une lame lisse n’est

pas plus glis­sante qu’une lame

rai­nu­rée, qui a le dé­faut d’ac­cu­mu­ler

les sa­lis­sures et de fa­vo­ri­ser la

pro­li­fé­ra­tion d’algues.

Pour évi­ter les glis­sades, op­tez

pour des lames étroites, po­sées

per­pen­di­cu­lai­re­ment au sens

de la marche.

● LES CAILLE­BO­TIS OU DALLES

(sou­vent en 50 x 50 cm) conviennent

aux sur­faces rec­tan­gu­laires ou car­rées.

Ils peuvent être ins­tal­lés ra­pi­de­ment

à même le sol (sur un géo­tex­tile).

Le choix des es­sences est as­sez li­mi­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.