Gain de place ran­ge­ments com­pris

Maison et Travaux - - Idées Maison - AR­CHI­TECTE D’IN­TÉ­RIEUR VÉ­RO­NIQUE VINCENT

Pe­tite pièce oblige, le plan de toi­lette est réa­li­sé au plus juste et les ran­ge­ments, à dé­faut de pro­fon­deur, s’étalent en lon­gueur. Du gra­nit noir du Zim­babwe d’as­pect flam­mé bros­sé est choi­si pour le plan de toi­lette (L 2,50 m, P 40 cm). Son as­pect mas­sif (mal­gré sa faible épais­seur : 20 mm) est dû à une alèse rap­por­tée (h 50 mm). Cette as­tuce in­vi­sible ré­sulte d’un as­sem­blage en bi­seau.

Cô­té fixa­tion, le poids éle­vé de la pierre re­quiert un sys­tème très ré­sis­tant. Le plan re­pose donc sur des fers plats scel­lés dans le mur ; la même tech­nique de fixa­tion vaut pour la vasque en gra­nit. De plus, celle-ci vient s’in­crus­ter dans le plan : ses cô­tés et le fond sont col­lés sur les chants de la pierre. De forme cu­bique, cette vasque dé­bor­dante (ro­bi­net­te­rie Fan­ti­ni) ne re­pose pas, de fait, sur le long pla­teau en sa­pin 3 plis (ép. 21 mm) qui fait fonc­tion d’éta­gère. Ce ma­té­riau for­mé de trois feuilles de bois col­lées à froid, dont celle du mi­lieu est croi­sée, offre de la lé­gè­re­té et une ré­sis­tance à la flexion ex­cep­tion­nelle. Le pla­teau re­pose, au fond, sur un tas­seau mu­ral et deux tas­seaux la­té­raux. En des­sous, des ti­roirs de ran­ge­ment sus­pen­dus, mon­tés sur cou­lisses à billes (Het­tich), pré­sentent des ori­fices (réa­li­sés à la scie-cloche) pour fa­ci­li­ter la prise en main.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.