Les mi­ni­po­ta­gers L’es­prit ma­raî­cher en ville

Grâce à ces équi­pe­ments, de plus en plus va­riés et pra­tiques, par­tez à la conquête de votre bal­con, votre ter­rasse, voire vos re­bords de fe­nêtre.

Maison et Travaux - - Jardin -

Ha­bi­ter en ville n’est plus un han­di­cap pour goû­ter au plai­sir du po­ta­ger ! Sur un bal­con, les ha­ri­cots grim­pants (à rames) font coup double : ré­serve de lé­gumes frais et bri­se­vue ! Les condi­men­taires sont culti­vées les pre­mières, sui­vies très vite par les to­mates, sa­lades, ra­dis et au­ber­gines.

Des conte­nants pro­fonds

Le plus ru­di­men­taire des équi­pe­ments reste le sac de ter­reau po­sé à plat, à même le sol. Une croix au cut­ter dans le plas­tique, et voi­là un em­pla­ce­ment pour un plant po­ta­ger (4 au maxi­mum dans un sac de 50 l). Quelques trous au ni­veau du sol as­surent un bon drai­nage. (« Sac pour mi­ni-po­ta­ger » de Na­tu­ren.) Un vrai conte­nant (pot, jar­di­nière, bac) est à la fois plus es­thé­tique et plus ef­fi­cace. Sa pro­fon­deur doit être de 30 à 40 cm au mi­ni­mum pour que les ra­cines s’étalent et se dé­ve­loppent sans sou­ci. En ef­fet, plus il est pro­fond, plus la quan­ti­té de ter­reau dis­po­nible pour les lé­gumes est im­por­tante, et moins ils su­bissent les va­ria­tions trop ra­pides de l’hu­mi­di­té et de la tem­pé­ra­ture.

Tous les ma­té­riaux

Le choix des formes et des ma­té­riaux est si vaste que cha­cun peut y trou­ver sa sa­tis­fac­tion. La terre cuite laisse res­pi­rer le ter­reau. Le plas­tique est plus lé­ger pour des vo­lumes plus im­por­tants. Les bé­tons de bois sont ori­gi­naux. Le bois ap­porte une touche dé­co­ra­tive. Le tex­tile joue les cou­leurs et se range fa­ci­le­ment en fin de sai­son. Seule contrainte : le poids de l’en­semble conte­nant-ter­reau­lé­gumes ne doit pas dé­pas­ser les li­mites de la ré­sis­tance mé­ca­nique du bal­con ou de la ter­rasse !

Du ter­reau pour po­ta­ger

Par­mi les ter­reaux spé­ci­fiques pour le po­ta­ger, cer­tains contiennent des my­co­rhizes qui amé­liorent la crois­sance des lé­gumes (Fa­lie­nor et Na­tu­ren). L’ajout d’un fu­mier en gra­nu­lés ou d’un amen­de­ment or­ga­nique est for­te­ment re­com­man­dé. Un ap­port ré­gu­lier d’en­grais (bio ou chi­mique) est conseillé pen­dant la pé­riode de pro­duc­tion. Ce sub­strat doit être to­ta­le­ment re­nou­ve­lé après chaque cul­ture, car il a alors per­du tous ses élé­ments nu­tri­tifs.

Un voire deux ar­ro­sages par jour

Le vent et le so­leil des­sèchent ra­pi­de­ment le ter­reau à une pé­riode jus­te­ment où le lé­gume a be­soin de beau­coup d’eau pour croître. L’ar­ro­sage doit se faire dès que les deux pre­miers cen­ti­mètres de ter­reau sont secs, soit deux fois par jour ! Mieux vaut ins­tal­ler un ar­ro­sage au­to­ma­tique à condi­tion d’avoir un ro­bi­net à proxi­mi­té : une prise vo­leuse sur le ro­bi­net de la cui­sine ou de la salle de bains fait l’af­faire.

IL SUIT LE SO­LEIL

Ce car­ré po­ta­ger sur pieds est do­té de deux roues et d’une poi­gnée

pour le dé­pla­cer sur la ter­rasse. En pin trai­té en au­to­clave, sa hau­teur est ajus­table entre 78,5 et 90 cm. Ca­pa­ci­té de 45 l. 59,90 €

(ven­du non peint). « Mar­ti­na ». FOREST STYLE chez CAS­TO­RA­MA.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.