Quelles fi­ni­tions choi­sir ?

Maison et Travaux - - Le Point Sur… -

> Le vi­tri­fi­ca­teur bi­com­po­sant Avan­tages. Sa ré­sis­tance est ex­trême et son en­tre­tien sim­pli­fié. Cette fi­ni­tion est dé­sor­mais pro­po­sée en as­pect ul­tra­mat. In­con­vé­nients. Pro­duit coû­teux, il né­ces­site d’ef­fec­tuer un mé­lange avant l’ap­pli­ca­tion de chaque couche. > Le vi­tri­fi­ca­teur mo­no­com­po­sant

D’un prix plus abor­dable, il offre une sim­pli­ci­té d’ap­pli­ca­tion. Il existe éga­le­ment dans des ver­sions très mates. In­con­vé­nient. D’une ré­sis­tance moindre qu’un bi­com­po­sant, mais lar­ge­ment suf­fi­sante pour une uti­li­sa­tion do­mes­tique. > Huile en double ap­pli­ca­tion

Avan­tages.

Elle conserve la cou­leur du par­quet brut pour un bud­get moins éle­vé qu’un ver­nis, et le net­toyage reste simple. Les phases sol­van­tées donnent un as­pect miel, et les phases aqueuses ne mo­di­fient pas l’as­pect du bois. En cas de dé­gra­da­tion, le sol se ré­pare tout sim­ple­ment avec une nou­velle ap­pli­ca­tion d’huile. In­con­vé­nients. Un lus­trage est obli­ga­toire après sé­chage de l’huile. Il est né­ces­saire de hui­ler la pièce de temps en temps, se­lon la du­re­té du bois.

Avan­tages.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.