Dans les chambres Dou­ceur ou du­re­té, c’est se­lon…

Une chambre pour en­fants ne se traite pas de la même fa­çon qu’une chambre d’adultes. Ré­sis­tance ab­so­lue est le mot d’ordre pour les uns, quand dou­ceur et es­thé­tique priment pour les autres.

Maison et Travaux - - Le Point Sur… -

C’est la pièce de la li­ber­té… Toutes les fi­ni­tions de par­quet sont pos­sibles car, a prio­ri, l’ob­jec­tif de ré­sis­tance mé­ca­nique est moins prio­ri­taire, puis­qu’on y marche pieds nus ou en chaus­sons, et que les chaises ou les meubles ne sont pas dé­pla­cés à tout mo­ment. La ré­sis­tance chi­mique n’est éga­le­ment pas né­ces­sai­re­ment re­cher­chée, ex­cep­tion faite des suites pa­ren­tales ou­vertes où l’on sou­haite ap­pli­quer le même par­quet dans la chambre et la salle de bains at­te­nante. S’il s’agit de la chambre des ados, a prio­ri pas de sou­cis. La fi­ni­tion choi­sie peut être la même que dans la chambre des pa­rents. Il fau­dra juste les sen­si­bi­li­ser à un pe­tit en­tre­tien de leur par­quet de temps en temps… En re­vanche, dans la chambre des en­fants, on va re­cher­cher da­van­tage de ré­sis­tance parce qu’il faut pré­ve­nir les chutes in­opi­nées d’ob­jets, les coups de feutre et taches de pein­ture, ou le la­bo­ra­toire du chi­miste en herbe ren­ver­sé ! En­fin, ces der­niers étant plus sen­sibles aux émis­sions de sub­stances or­ga­niques vo­la­tiles, prio­ri­té ab­so­lue aux pro­duits à faibles émis­sions de COV qui af­fichent un A+ sur leur éti­quette en­vi­ron­ne­men­tale.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.