Gain de place et mo­du­la­ri­té

Maison et Travaux - - Dossier -

Une porte cou­lis­sante per­met de ga­gner de la sur­face – on compte en­vi­ron 1 m2 de dé­bat­te­ment pour une porte bat­tante – et de flui­di­fier la cir­cu­la­tion, ce qui amé­liore le confort dans les pe­tits es­paces et consti­tue la so­lu­tion idéale dans les pas­sages étroits. Les doubles portes et cloi­sons cou­lis­santes se ré­vèlent par­ti­cu­liè­re­ment pra­tiques entre des pièces in­ti­me­ment liées : chambre-dres­sing-salle de bains, sa­lon-salle à man­ger-cui­sine… Grâce à elles, les es­paces in­té­rieurs de­viennent mo­du­lables à l’en­vi. La cir­cu­la­tion est en­core fa­ci­li­tée si les van­taux peuvent cou­lis­ser de part et d’autre de l’ou­ver­ture, d’un seul cô­té ou au centre pour créer deux pas­sages dis­tincts.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.