Faut-il pré­voir un chauf­fage d’ap­point pen­dant les pé­riodes de grand froid ?

Maison et Travaux - - Dossier -

Lorsque l’ins­tal­la­tion est cor­rec­te­ment di­men­sion­née, la PAC chauffe toute la mai­son, sans avoir be­soin d'un chauf­fage com­plé­men­taire. Le mo­dule hy­drau­lique de la PAC in­tègre une ré­sis­tance élec­trique pour ap­por­ter un com­plé­ment de chauf­fage si be­soin. En ré­no­va­tion, il peut être in­té­res­sant de cou­pler la PAC avec une chau­dière exis­tante. On peut ain­si ins­tal­ler une PAC de plus faible puis­sance pour un in­ves­tis­se­ment moindre. La chau­dière prend alors la re­lève pen­dant les pé­riodes de grand froid.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.