…une tech­nique terre à terre

Maison et Travaux - - La Maison Dans Sa Région -

Pré­le­vée en avril, la terre ar­gi­leuse (« bri ») était mé­lan­gée à du sable et à des fibres vé­gé­tales (foin, paille, rouche), hu­mi­di­fiée puis fou­lée aux pieds. Le chantier pou­vait alors com­men­cer. Sans cof­frage, une pre­mière le­vée était dres­sée sur un sou­bas­se­ment de pierres ma­çon­nées, voire à même le sol. Après sé­chage, on la re­cou­vrait d’une se­conde por­tion. À me­sure de l’élé­va­tion des murs, on com­pac­tait la terre avant de dres­ser les pa­re­ments d’aplomb. Porte et fe­nêtres étaient in­té­grées en pla­çant des lin­teaux, mon­tants et ap­puis. En­fin, les murs étaient pro­té­gés par deux couches de lait de chaux qui contri­buaient éga­le­ment à ac­croître la clar­té in­té­rieure.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.