Jeu de cubes Jeu de ma­tières

Deux ex­ten­sions en os­sa­ture bois agran­dissent cette pe­tite mai­son bre­tonne à la­quelle l’une et l’autre s’in­tègrent har­mo­nieu­se­ment. Bar­dage bois et zinc gris an­thra­cite animent ces sobres vo­lumes.

Maison et Travaux - - Reportage - CÉ­DRIC RO­GNON PHO­TOS AN­TO­NIO DUARTE AR­CHI­TECTE DPLG FA­BIENNE BRI­QUET

Si­tuée en coeur d’îlot, cette mai­son van­ne­taise oc­cupe la lar­geur de son ter­rain, bé­né­fi­ciant de fait d’un en­vi­ron­ne­ment ex­cep­tion­nel avec deux jar­dins clos de murs. Bâ­tie dans les an­nées 1850, elle vient d’être ré­no­vée et agran­die pour ac­cueillir une fa­mille avec deux en­fants. « L’ob­jec­tif était d’étendre la mai­son tout en pré­ser­vant les arbres frui­tiers exis­tants, l’ou­vrir da­van­tage sur les deux jar­dins et gar­der de la lu­mi­no­si­té dans la par­tie an­cienne », ex­plique l’ar­chi­tecte Fa­bienne Bri­quet. Plu­sieurs confi­gu­ra­tions ont été ex­plo­rées avant de s’ar­rê­ter sur la so­lu­tion qui consiste à pro­lon­ger la mai­son par deux vo­lumes : l’un sur le jar­din au sud, l’autre sur le jar­din au nord et en hau­teur. Ces deux ex­ten­sions ont été construites en os­sa­ture bois. Les avan­tages sont nom­breux : « L’os­sa­ture bois est par­ti­cu­liè­re­ment adap­tée aux chan­tiers dif­fi­ciles d’ac­cès. Le bois est un ma­té­riau fa­cile à trans­por­ter et à ma­ni­pu­ler. Lé­ger, il est par ailleurs idéal pour les pro­jets de sur­élé­va­tion », pré­cise Fa­bienne Bri­quet. De plus, ce sys­tème est ra­pide à mon­ter et né­ces­site des fon­da­tions ré­duites.

Une ex­ten­sion tout en lon­gueur

Le pre­mier agran­dis­se­ment se greffe sur la fa­çade sud. Une ver­rière as­sure la liai­son entre la mai­son exis­tante et la nou­velle pièce à vivre. Elle ap­porte de la lu­mière na­tu­relle dans la par­tie an­cienne tout en met­tant en va­leur la fa­çade exis­tante en pierre. Un double vi­trage spé­cial ver­rière (SaintGo­bain Glass « Pla­ni­therm », avec fonc­tion contrôle so­laire Co­ol- Lite et verre in­té­rieur feuille­té) par­ti­cipe au confort d’été, sans ou­blier le châs­sis ta­ba­tière qui s’ouvre si be­soin pour éva­cuer l’air chaud. Une dalle sur terre-plein (épais­seur 12 cm) re­çoit l’os­sa­ture bois. Elle est cou­lée sur une as­sise de fon­da­tion (blo­cage de pierres de 20 cm avec drains). L’iso­la­tion ther­mique est as­su­rée par 6 cm de po­ly­uré­thane (R = 2,6 m2.K/W). Les murs sont iso­lés par 14 cm de laine de verre (rou­leau se­mi-ri­gide « Iso­con­fort » d’Iso­ver, R = 4 m2.K/W), po­sée dans l’épais­seur de l’os­sa­ture bois (mon­tants de 45 x 145 mm

1

2

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.