Un cas par­ti­cu­lier : le poêle-che­mi­née

Maison et Travaux - - Dossier -

Ben­ja­min Ef­fan­tin en donne, avec hu­mour, la définition sui­vante : « C’est une che­mi­née que l’on peut em­me­ner avec soi quand on dé­mé­nage.» À la fron­tière des genres, le poêle-che­mi­née n’est ni plus ni moins qu’un poêle, sus­pen­du au mur ou po­sé, ha­billé pour res­sem­bler à une che­mi­née. Avan­tage : la mise en place est très ra­pide (1/2 jour­née, contre 1 jour­née en moyenne pour une che­mi­née à foyer fer­mé, dont le cof­frage re­quiert da­van­tage de main-d’oeuvre), car le foyer est li­vré ha­billé. Au­cun tra­vail de ma­çon­ne­rie n’est re­quis. À no­ter, les dia­mètres de conduit de fu­mée sont plus faibles ( ø de 13 à 15 cm en moyenne) que ceux des foyers et in­serts ( ø de 20 à 25 cm en­vi­ron).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.