En in­té­rieur

Con­trô­lez la ven­ti­la­tion

Maison et Travaux - - Le Point Sur… -

Dans une mai­son oc­cu­pée par 4 per­sonnes, la va­peur d’eau pro­duite (res­pi­ra­tion, douche, cui­sine…) avoi­sine les 12 litres par jour !

Or, dans nos ha­bi­ta­tions de mieux en mieux iso­lées, la va­peur d’eau qui ne peut pas s’échap­per se trans­forme en gout­te­lettes au contact des pa­rois froides. L’ab­sence de ven­ti­la­tion ef­fi­cace en­traîne des dom­mages im­por­tants au ni­veau du bâ­ti (moi­sis­sures, dé­col­le­ment du pa­pier peint, cloques de la pein­ture…) et peut avoir des consé­quences né­fastes sur la san­té (asthme, al­ler­gies…). Le re­mède. Si la mai­son n’en est pas équi­pée, la pose d’un sys­tème de ven­ti­la­tion per­for­mant amé­lio­re­ra net­te­ment la qua­li­té de l’air am­biant.

Si cette pose n’est pas en­vi­sa­geable, cui­sine et salle de bains peuvent tou­te­fois être équi­pées d’aé­ra­teurs à ex­trac­tion di­recte per­ma­nente, in­ter­mit­tente ou à dé­tec­teur d’hu­mi­di­té (ven­ti­la­tion simple flux « Mo­no », Al­dès - aé­ra­tion do­mes­tique, Vortice - aé­ra­teur hy­gro­stat, At­lan­tic…).

Ils pal­lient l’in­suf­fi­sance du sys­tème de ven­ti­la­tion na­tu­relle dont il est im­por­tant de vé­ri­fier que les grilles hautes et basses ne soient pas obs­truées.

Les déshu­mi­di­fi­ca­teurs d’air par conden­sa­tion et les bacs ab­sor­beurs d’hu­mi­di­té (Dip Étanch, Rub­son) amé­liorent ef­fi­ca­ce­ment le confort. Les pein­tures hy­dro­fuges pour blo­quer l’hu­mi­di­té conte­nue dans le mur, et les pein­tures an­ti-conden­sa­tion qui aug­mentent la tem­pé­ra­ture de sur­face des pa­rois pour évi­ter que la va­peur d’eau ne s’y trans­forme en gout­te­lettes (Rub­son, V33) sont in­té­res­santes, dans la me­sure où elles per­mettent d’as­sai­nir ra­pi­de­ment la mai­son. Néan­moins, ces tech­niques res­tent des so­lu­tions pro­vi­soires. Elles traitent les ef­fets et non les causes (ponts ther­miques, in­fil­tra­tions d’eau dans la ma­çon­ne­rie, re­mon­tées ca­pil­laires, mau­vaise ven­ti­la­tion) contre les­quelles il faut ab­so­lu­ment agir pour ga­ran­tir la pé­ren­ni­té, la sa­lu­bri­té et le confort in­té­rieur de la mai­son.

1

1. À po­ser au pla­fond ou au mur, les aé­ra­teurs pour ex­trac­tion di­recte se dé­clinent en plu­sieurs ver­sions (mi­nu­te­rie, com­mande sur point lu­mi­neux, dé­clen­che­ment se­lon taux d’hu­mi­di­té...). À par­tir de 77,14 €. « Pun­to Evo ». Vortice.

2

2. Im­per­méa­bi­li­sant et fixa­teur de fond, ce trai­te­ment re­pousse l’hu­mi­di­té conte­nue dans les murs et dur­cit le sup­port. S’ap­plique en une couche jus­qu’à sa­tu­ra­tion du sup­port. 39,90 € en 2,5 litres. Dip Etanch.

3. Avec son sys­tème de cir­cu­la­tion de l’air à 360 ° au­tour de la re­charge, cet ab­sor­beur d’hu­mi­di­té reste ef­fi­cace jus­qu’à 40 m2. Il est do­té d’un prin­cipe an­ti­ren­ver­se­ment. 21 €. « Aé­ro 360 ». Rub­son.

3

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.