Prin­cipes de pose

Maison et Travaux - - Dossier - HY­LOR, GAS­COGNE WOOD PRO­DUCTS

Avec ce sys­tème, un iso­lant en rou­leau ou en pan­neau se­mi-ri­gide est in­sé­ré entre des mon­tants en bois for­mant une os­sa­ture rap­por­tée sur la mai­son, puis main­te­nu par des che­villes à ro­sace. L’en­semble est pro­té­gé avec un film pare-pluie agra­fé sur les mon­tants et re­te­nu par des contre-tas­seaux qui mé­nagent une lame d’air entre l’iso­lant et le bar­dage. Pour évi­ter que les mon­tants de bois fixés sur le mur ne créent des ponts ther­miques, il est pos­sible de pro­cé­der à la pose d’une se­conde couche croisée d’iso­lant qui re­couvre les mon­tants. Mais la tech­nique évo­lue progressivement vers la so­lu­tion de mon­tants dé­por­tés. Des pattes en équerre sont fixées sur le mur avant la mise en place des pan­neaux, qui forment ain­si une iso­la­tion conti­nue. Les mon­tants sont en­suite fixés sur les pattes mé­tal­liques dont la lon­gueur dé­pend de l’épais­seur de l’iso­lant. Cette tech­nique peut être mise en oeuvre quelle que soit la na­ture des pan­neaux iso­lants. Le bar­dage fixé sur les mon­tants peut être fait de lames ho­ri­zon­tales ou ver­ti­cales, ou de pan­neaux (bois, stra­ti­fié, fibres-ci­ment, pierre, ar­doise, zinc, etc.), pro­po­sés en cou­leurs et tex­tures très di­verses. Mo­di­fiant to­ta­le­ment l’es­thé­tique de la mai­son, les bar­dages per­mettent d’ac­tua­li­ser et de per­son­na­li­ser l’as­pect ex­té­rieur des fa­çades, voire d’uni­fier deux bâ­ti­ments de style dif­fé­rent.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.