Pompe à cha­leur air/eau

Per­for­mante en cli­mat tem­pé­ré

Maison et Travaux - - Guide Confort -

À condi­tion de ne pas ha­bi­ter dans une ré­gion trop froide, la PAC air/eau per­met de réa­li­ser de belles éco­no­mies. L’im­plan­ta­tion de l’uni­té ex­té­rieure re­quiert ce­pen­dant une at­ten­tion par­ti­cu­lière.

La PAC air/eau as­so­cie deux élé­ments (on parle de PAC bi-bloc), rac­cor­dés par une liai­son où cir­cule un fluide fri­go­ri­gène. L’uni­té ex­té­rieure pré­lève la cha­leur de l’air ex­té­rieur, et le mo­dule hy­drau­lique in­té­rieur cède cette cha­leur à la boucle d’eau du cir­cuit de chauf­fage (ra­dia­teurs ou plan­cher chauf­fant). On trouve éga­le­ment des mo­dèles mo­no­blocs (en­vi­ron 10 % des ventes) qui s’ins­tallent le plus sou­vent à l’ex­té­rieur mais dont l’in­con­vé­nient est d’en­traî­ner des dé­per­di­tions de cha­leur.

Ni­veau so­nore

La contrainte n’est pas ici le sto­ckage du com­bus­tible (il n’y en a pas) mais l’em­pla­ce­ment de l’uni­té ex­té­rieure, bruyante mal­gré les pro­grès réa­li­sés par les fa­bri­cants. Pour bien choi­sir, re­gar­dez le ni­veau so­nore ren­sei­gné par l’éti­quette éner­gé­tique. Pré­fé­rez un ap­pa­reil NF PAC qui res­pecte un ni­veau so­nore maxi­mum, re­vu à la baisse tous les ans, et un ins­tal­la­teur Qua­li­pac qui connaît les bonnes pra­tiques (mise en place de plots an­ti-vi­bra­tiles, par exemple) et la ré­gle­men­ta­tion en vi­gueur (no­tam­ment le dé­cret du 31 août 2006 et la norme NF S 31-010). La dis­tance à ne pas dé­pas­ser entre l’uni­té ex­té­rieure et le mo­dule hy­drau­lique, à ins­tal­ler de pré­fé­rence dans un es­pace chauf­fé de la mai­son pour li­mi­ter les pertes de cha­leur, est confor­table ( jus­qu’à 35 m, voire 50 m, chez de nom­breux fa­bri­cants). Ce mo­dule est le plus sou­vent mu­ral et pré­sente un en­com­bre­ment moi­tié moindre que ce­lui d’une chau­dière. Il existe des mo­dèles au sol de faible en­com­bre­ment in­té­grant un pré­pa­ra­teur d’eau chaude sa­ni­taire (200 litres pour le mo­dèle « Eco­dan Hy­dro­dox Duo » de Mit­su­bi­shi Elec­tric, par exemple). Les be­soins d’eau chaude peuvent aus­si être cou­verts par un bal­lon d’ac­cu­mu­la­tion à cô­té du mo­dule hy­drau­lique mu­ral de la PAC.

Ap­point élec­trique

La plu­part des ap­pa­reils du mar­ché (pas loin de cin­quante marques) bé­né­fi­cient dé­sor­mais de la tech­no­lo­gie In­ver­ter, per­met­tant de mo­du­ler la puis­sance de la pompe pour un fonc­tion­ne­ment plus éco­no­mique. La puis­sance no­mi­nale (gé­né­ra­le­ment à par­tir de 6 kW, mo­du­lable de 40 à 100 %) n’est utile que pen­dant les jours les plus froids. La plu­part du temps, la PAC fonc­tionne à puis­sance ré­duite. L’offre de mo­dèles de faible puis­sance, qui s’est étof­fée ré­cem­ment, est par­fai­te­ment adap­tée aux ré­no­va­tions à basse consom­ma­tion d’éner­gie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.